Le Blog Finance

Séïsme au Japon : impact financier majeur pour TEPCO

Kashiwazakikariwa__japan_mapSelon le quotidien japonais Nikkei, le récent séisme qui a été observé dans le centre de l’archipel nippon pourrait coûter plus d’un milliard d’euros à Tokyo Electric Power (Tepco), première compagnie privée d’électricité du monde.

Les dommages causés à l’une de ces centrales nécessitent en effet sa fermeture prolongée. La réduction de la production électrique pourrait impacter en chaîne de grands groupes industriels tels que Toyota.

Pour rappel, le séisme du 16 juillet a fait dix morts, plus de mille blessés et détruit ou endommagé plus de 2.000 bâtiments.

Selon le journal, il devrait être « très difficile" de relancer d’ici mars 2008 l’activité de la centrale de Kashiwazaki-Kariwa, exploitée par Tepco, du temps s’avérant nécessaire pour renforcer ses capacités anti-sismiques.

Si la fermeture de l’usine nucléaire –considérée comme la plus grande du monde– se prolonge, les coûts occasionnés s’élèveront à au moins 200 milliards de yens (1,2 mds d’euros), soit la moitié des prévisions sur résultats avant impôts annoncées par Tepco, affirme le quotidien économique.

Selon le Nikkei, la compagnie Tepco va être obligée de compenser la perte en électricité de la centrale de Kashiwazaki-Kariwa, qui représentait 47% de sa production nucléaire totale et alimentait la mégalopole de Tokyo (20 millions d’habitants).

La hausse du prix du pétrole plombe déjà la compagnie Tepco, qui pourrait voir ses profits réduits de 60 milliards de yens pendant l’année budgétaire 2007-2008 si le prix du baril reste à 65 dollars, avance le Nikkei.

Sa centrale de Kashiwazaki-Kariwa (8.212 mégawatts) était située à neuf kilomètres seulement de l’épicentre du séisme qui a atteint une magnitude de 6,8 sur l’échelle ouverte de Richter dans la préfecture de Niigata. Outre de légères fuites radioactives, la secousse a provoqué un incendie dans un transformateur.

N’ayant pas été conçue pour résister à un séisme aussi fort, la centrale a été fermée pour une période indéfinie par les autorités concernées.

Dimanche, les autorités provinciales ont exhorté le Premier ministre Shinzo Abe à accepter une inspection de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), laquelle avait appelé auparavant à "une enquête approfondie sur l’impact du séisme sur cette centrale" et réclamé de la "transparence". Le directeur général de l’AIEA, Mohamed ElBaradeï, avait ainsi proposé d’envoyer des inspecteurs, exhortant le Japon à partager les leçons qu’il pourrait tirer de cet incident.

Selon des sources citées par l’agence de presse Kyodo, les autorités japonaises de sûreté nucléaire souhaiteraient pour le moment régler par elles-mêmes les problèmes apparus dans la centrale mais elles n’excluent pas de faire appel par la suite à des inspecteurs de l’AIEA.

"L’accident a provoqué l’anxiété de la population, et notre préfecture a été balayée par des rumeurs malignes" sur le possible impact des fuites de radioactivité sur l’environnement, a déclaré le gouverneur de la préfecture de Niigata, Hirohiko Izumida. "Nous sommes très occupés avec les installations, l’administration et les systèmes. Afin de divulguer des informations exactes, je pense qu’il serait bon de demander à une organisation internationale de vérifier la situation", a plaidé le gouverneur.

La fuite de substances radioactives et l’incendie provoqués par le séisme ont relancé le débat autour de la sécurité de la technologie nucléaire dont l’archipel tire un tiers de son électricité … et ce, d’autant plus que TEPCO a reconnu que la centrale, dont le premier réacteur est entré en service il y a vingt ans, n’était pas conçue pour résister à un séisme d’une telle puissance

Le numéro mondial de l’automobile, Toyota, a décidé de maintenir lundi l’arrêt de toutes ses usines au Japon en raison de la défaillance de son équipementier Riken, affecté par le séisme, selon Kyodo. Les autres grands constructeurs nippons avaient déjà pris la même décision.

En 2002, la Tokyo Electric Power Company avait admis qu’elle avait étouffé de manière systématique des rapports d’inspection faisant état de fissures dans ses réacteurs nucléaires. TEPCO avait été contraint en 2003 de fermer ses 17 réacteurs dans l’attente d’inspections.

Sources : AFP, Reuters

A lire également :

. Nucléaire : le Japon lève le voile sur des incidents

. Japon/Iran : pétrole contre nucléaire ?

. Nucléaire : Toshiba doit partager avec les USA

. Incidents nucléaires en Suède : 40 % de capacité à l’arrêt

Partager cet article

Article de

14 commentaires

  1. Elisabeth 22 juillet 2007 à 17:10

    Un total de 438 fûts d’acier hermétiques destinés à recueillir les gants et autres vêtements potentiellement irradiés se sont renversés lors de la secousse.
    Selon l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), chargé des expertises sur le nucléaire en France, pas moins de 67 anomalies ont été recensées sur le site de la centrale après le séisme.
    AFP

  2. Elisabeth 22 juillet 2007 à 17:14

    Le Japon accepte aide de l’AIEA
    Le Japon accepte une inspection de l’AIEA après le violent séisme de Niigata
    TOKYO – Le gouvernement de Tokyo a accepté le principe d’une inspection de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) dans la centrale nucléaire de Kashiwazaki-Kariwa, endommagée par le récent séisme dans le centre du Japon, rapporte dimanche soir l’agence de presse Kyodo.
    Selon Kyodo, citant des sources gouvernementales, le ministère de l’Industrie a fait part à l’AIEA de son accord pour une inspection de l’usine nucléaire, la plus grande du monde, implantée dans la préfecture de Niigata, à 250 km au nord-ouest de Tokyo.

  3. g 24 juillet 2007 à 08:41

    Séisme, pas séïsme.

  4. brazil flag meaning 24 janvier 2019 à 22:40

    I’m not sure why but this weblog is loading incredibly slow for me.
    Is anyone else having this issue or is it a problem on my end?

    I’ll check back later on and see if the problem still exists.

  5. Millard 25 janvier 2019 à 22:19

    Good info. Lucky me I ran across your blog by chance (stumbleupon).
    I’ve saved as a favorite for later!

  6. brazilian steakhouse west des moines 25 janvier 2019 à 22:47

    Hi there! This is kind of off topic but I need some advice from an established blog.
    Is it very difficult to set up your own blog? I’m not very techincal but I can figure things out
    pretty fast. I’m thinking about making my own but
    I’m not sure where to begin. Do you have any ideas or suggestions?
    Many thanks

  7. brazil nuts nutrition 26 janvier 2019 à 04:12

    Hello I am so excited I found your website, I really found you by mistake, while I was browsing on Aol
    for something else, Anyways I am here now and would just like to say
    thanks a lot for a tremendous post and a all
    round entertaining blog (I also love the theme/design), I don’t have time to browse it all at
    the moment but I have saved it and also added your
    RSS feeds, so when I have time I will be back to read a lot more, Please do keep up
    the awesome job.

  8. Epifania 27 janvier 2019 à 12:43

    Thanks in your curiosity in Funding Advice.

  9. Melisa 27 janvier 2019 à 14:43

    A monetary advisor is your planning associate.

  10. Ralph 4 février 2019 à 18:01

    My family always say that I am wasting my time here at web, but I
    know I am getting experience daily by reading thes fastidious content.

  11. Opal 10 février 2019 à 16:25

    All varieties of investments come with certain risks.

  12. Latasha 11 février 2019 à 08:38

    Monetary advisors business is individuals enterprise.

  13. Yukiko 15 février 2019 à 01:30

    A financial advisor is your planning companion.

  14. Latia 19 février 2019 à 01:52

    Thanks for your curiosity in Funding Recommendation.