Le Blog Finance

Le FMI inquiet des hausses des risques de crédit

Sossubprime Le Fonds monétaire international (FMI) s’est inquiété mercredi d’une hausse des risques de crédit sur les marchés financiers américains et mondiaux.

Ses craintes sont avant tout motivées par les "difficultés" rencontrées sur les prêts immobiliers à risques («subprime») et ceux à effet de levier (LBO). 

Où l’on reparle encore une fois des "subprime" …

"Le risque de crédit est sans doute celui qui s’est le plus clairement intensifié", a ainsi souligné le FMI, en marge de la publication de ses prévisions de croissance économique mondiale, révisées par rapport à celles d’avril. "Le relâchement de la discipline de crédit signalé en avril a accru les difficultés sur le marché des prêts à effet de levier et sur le marché à surprime aux Etats-Unis", souligne le Fonds.

L’institution souligne par ailleurs que le nombre d’impayés, défauts de paiements et saisies immobilières continuent d’augmenter, et que «les risques devraient continuer à se matérialiser» avec la hausse des taux hypothécaires. Jolie phrase qui pourrait signifier : on était au bord du gouffre … un grand pas en avant va être fait …

Les difficultés du secteur «subprime» se sont traduites par des turbulences sur les marchés financiers notamment lorsque la banque d’affaires Bear Stearns a révélé les graves difficultés de deux fonds sous sa gestion, à la mi juin.

Subprime_loanPour rappel  – pour ceux qui ceux et celles qui n’osent pas poser la question, et je sais qu’ils sont nombreux – les prêts «subprime» sont ceux qui ont été consentis ces dernières années aux Etats-Unis à des ménages à la situation financière fragile qui se retrouvent aujourd’hui dans l’incapacité de faire face à leurs échéances. Le schéma de gauche résume la situation …

Autre point d’inquiétude du FMI, le «relâchement de la discipline» pour les prêts à effet de levier alimentant les rachats par emprunt (LBO), qui permettent notamment de financer les rachats énormes d’entreprises par des fonds d’investissement qui se sont multipliés ces derniers mois.

La valeur des opérations de rachats d’entreprises par endettement, aussi appelées LBO (leveraged buy-out), «semble être partie pour dépasser les 200 milliards d’euros» en 2007, selon une étude publiée mercredi par Incisive Media avec le fonds d’investissement Candover. Selon l’étude, la valeur des LBO en Europe a atteint le record de 59,4 milliards d’euros au deuxième trimestre 2007, ce qui porte le total à 110,1 milliards d’euros pour le premier semestre, un chiffre en hausse de 49% par rapport à la même période de 2006.

«Il reste à voir si la nervosité qui règne sur le marché de dettes depuis quelques jours va ralentir le niveau d’activité», commente Marek Gumienny, directeur chez Candover, dans le communiqué. «Si ce n’est pas le cas, un nouveau record est à attendre», conclut-il.

Le rachat par LBO du fabricant américain de pièces automobiles Allison Transmission, filiale du constructeur automobile General Motors, a ainsi dû être reporté cette semaine car les deux fonds candidats à cette acquisition ne sont pas parvenus à en boucler le financement. Ce coup d’arrêt a été interprété comme un durcissement des conditions de crédit, qui trouverait son origine dans la crise des «subprime», aux Etats-Unis.

Allant dans le même sens, le FMI a enfin souligné que le marché du crédit commençait à se durcir du fait de la prise de conscience par les investisseurs des risques encourus, jugeant que «les marchés de crédit pourraient rester volatils et entraîner d’autres ajustements de prix pour certains produits». Il se veut cependant rassurant en assurant que «la solidité des résultats macroéconomiques continue d’étayer la stabilité globale du système financier».

«La capacité des acteurs des marchés à faire le tri en fonction des fondamentaux est un élément important expliquant notre confiance dans la stabilité financière contenue», a ajouté Jaime Caruana, directeur de la division «marchés financiers» au FMI.

Source : AFP

A lire également :

. Moody’s et S&P s’inquiètent de la crise du subprime

. Subprimes: toujours quelques inquiétudes…

. Immobilier US: Quoi de neuf sur le front des Subprime ?

Partager cet article

Article de

12 commentaires

  1. Le Blog Finance 23 septembre 2007 à 17:37

    Decision One Mortgage, la filiale de “subprime” de HSBC ferme ses portes

    La crise américaine des subprimes continue à faire des victimes. Depuis début août et le début de cette crise, de nombreux organismes financiers ont réduit voire même fermé leurs activités de crédit hypothécaire, avec pour effet principal la suppressio…

  2. Le Blog Finance 23 septembre 2007 à 17:38

    Decision One Mortgage, la filiale de “subprime” de HSBC ferme ses portes

    La crise américaine des subprimes continue à faire des victimes. Depuis début août et le début de cette crise, de nombreux organismes financiers ont réduit voire même fermé leurs activités de crédit hypothécaire, avec pour effet principal la suppressio…

  3. Rosalinda 26 janvier 2019 à 10:31

    And that is an investment risk price taking.

  4. Roseanne 26 janvier 2019 à 11:52

    This is true for investment recommendation as nicely.

  5. Lelia 26 janvier 2019 à 19:21

    Schwab Intelligent Portfolios invests in Schwab ETFs.

  6. Charles 3 février 2019 à 01:42

    A monetary advisor is your planning associate.

  7. Fredericka 5 février 2019 à 17:00

    All types of investments include certain dangers.

  8. Marvin 7 février 2019 à 07:14

    Buyers do pay direct and indirect costs.

  9. Zenaida 12 février 2019 à 08:09

    And that is an funding risk price taking.

  10. Sara 15 février 2019 à 02:10

    And that is an investment threat value taking.

  11. Catharine 15 février 2019 à 03:01

    Schwab Intelligent Portfolios invests in Schwab ETFs.

  12. Rickey 18 février 2019 à 02:01

    Financial advisors business is people enterprise.