Le Blog Finance

Immobilier : quelle est la valeur juridique d’un « bon de visite » ?

_vendre"Bonjour,

J’avais entendu dire qu’il y avait une jurisprudence sur cette question de "bon de visite" et qu’en fait, le bon n’a aucune validité juridique puisqu’il est léonin (il n’engage que le visiteur)… Quelqu’un peut-il confirmer ?

Tristoun"

Bonjour, ta question est très intéressante.

Législation

Immobilier : 2007 sera-t-elle l’année du retournement ?

Le krach immobilier actuellement sur vos écrans !

Immobilier : Le Point, la pire revue de la rentrée

Immobilier : quelle est la valeur juridique d’un "bon de visite" ?

Immobilier : pour éviter la baisse, évitons d’en parler

Immobilier : sauvons la bulle immobilière

Immobilier : la psychologie du looser

Immobilier : étude de la psychologie bullesque (Part 1)

Immobilier : étude de la psychologie bullesque (Part 2)

Immobilier : Candide va à la banque…

Immobilier : comment j’ai convaincu mon épouse de ne pas acheter

Immobilier : le gouvernement lance sa campagne publicitaire pour l’accession à la propriété

Immobilier : SARKOZY veut 100% de propriétaires !

Immobilier : étrange analyse des médias de l’évolution des taux

Immobilier : la FNAIM, paniquée par la baisse, crée une nouvelle loi

Partager cet article

Article de

43 commentaires

  1. lanvin 15 décembre 2006 à 14:53

    La question est: quelle est la valeur juridique du « bon de visite » que vous fait signer un agent immobilier avant de vous faire visiter un appartement ?
    La Cour de cassation est farouchement hostile à la pratique des agents immobiliers qui consiste à vous faire signer un bon de visite avant de vous faire présenter un appartement pour lequel il a été chargé par le vendeur de trouver un acquéreur.
    En effet, selon la loi n° 70-9 du 2 janvier 1970 et son décret d

  2. ben 15 décembre 2006 à 15:03

    AH!!!! enfin une réponse claire à cette question qu’on se pose tous (ou presque)…
    j’en conclue :
    - soit les AI n’y connaissent rien (certains ont refusé de me faire visiter un bien parce que je ne voulais pas signer ce bon),
    - soit ils s’y connaissent et tentent le coup pour intimider le client…
    encore un truc pas trés glorieux à mettre à leur actif… décidément, ils les cumulent…

  3. Marie / commission d'un AI 15 décembre 2006 à 15:05

    Merci Lanvin !
    Bon Roosvelt, le temps que tu reviennes du tribunal, on nous a tout expliqué.
    Très intéressant.
    Je vous rappelle aussi tout le dossier sur le montant de la commission d’un agent immo, dans la rubrique « agences immobilières » : Immobilier : arrêt de cassation sur la commission d’agence
    http://www.le-blog-immobilier.com/2006/10/immobilier_arrt.html

  4. Meeuw 15 décembre 2006 à 15:10

    Et le mandat n’interdit-il pas habituellement au mandant de vendre directement à une personne ayant visité avec un agent immobilier ?
    Auquel cas n’importe qui pourrait pousser la porte de n’importe quelle agence, visiter le bien, et faire une offre en direct pour s’économiser la commission d’agence !???

  5. Catherine78 15 décembre 2006 à 15:13

    ah oui ben, les AI, c’est des champions !!!
    la compétence et les qualités des intervenants de ce blog, chapeau bas !
    il faudrait que qqs boursostars et intervenants de haut niveau de bourso lâchent leur forum de plus en plus invivable, et viennent se joindre aux débats ici…
    et c’est comme ça qu’on aura ces corporatismes, sans « foi ni loi », qui s’engraissent sur notre dos

  6. daget 15 décembre 2006 à 15:18

    La réponse de Lanvin est exacte côté acheteur, par contre côté vendeur c’est une autre histoire.
    En clair le bon de visite ne peut être reproché à l’acquéreur et lui réclamer la comission, car en général, dans le mandat de vente la comission est à la charge du vendeur.
    Dans le cas où la comission est à la charge de l’acquéreur les Ai sont obligés de vous faire signer un madat de recherche, et là ça change tout.

  7. Marie 15 décembre 2006 à 15:23

    Merci Catherine au nom de tous.
    J’attends les bras ouverts tout le monde, c’est vrai que les quelques brillantes, brillantes, brillantes stars, étoilées ou pas, de bourso, font de la peine à voir, obligées de se débattre au milieu de « déchets ».
    D’autant plus qu’on y revoit tous les anciens de la bulle comme ici.
    Je n’ai jms fait de rettape sur bourso, mais venez quoi, le débat sur l’immo le mérite.
    Personne ne vous dit d’abandonner votre forum, mais venez apporter votre pierre à l’édifice, ici aussi.
    Ici, il y a ni censure, ni inscription obligatoire, ni trolls (enfin, presque).

  8. Meeuw 15 décembre 2006 à 15:29

    attendez, au risque de passer pour un débutant…
    Les AI/ notaires font payer :
    * les vendeurs dans le cadre d’un mandat de vente,
    ET
    * les acheteurs au titre de « frais de négociation »
    Mais, mais, ça fait plus d’un an que je tourne dans les agences, aucun ne m’a seulement proposé de signer un mandat de recherche …
    Combien payent donc les vendeurs ?

  9. Meeuw 15 décembre 2006 à 15:41

    Là ou ça coince, c’est que le vendeur ayant donné mandat à un AI n’a pas le droit LUI de vendre à une personne ayant visité avec cet AI.
    Sauf à ne pas renouveller ce mandat ? Et peut-être même au delà ?
    CQFD.
    Donc ont en revient à la question initiale : que faire lorsqu’un AI ou un notaire refuse de présenter une offre pour un bien visité avec celui-ci sous seul prétexte que l’offre est trop basse ?????

  10. Roosvelt 15 décembre 2006 à 15:45

    Pour tristoun :
    Voici ma réponse (certes, je suis avocat mais à prendre avec des pincettes car ce n’est pas non plus une consultation et il me faudrait un minimum de temps pour vérifier) :
    Prenons l’hypothèse, d’une agence qui n’a pas d’exclusivité et par conséquent, le bien est dans plusieurs agences.
    Le bon de visite ne sert qu’à l’agence a prouver que vous avez visité le bien par son intermédiaire et faire croire au client qu’il est tenu desormais de passer par elle. Eventuellement, en cas d’exclusivité totale donnée par un vendeur, celà lui permettra également de prouver la violation du mandat conclu si le vendeur traitait en direct.
    Or, rien n’empeche l’acheteur de passer ensuite par une autre agence après avoir signé un bon de visite avec une autre. La com de l’agence n’est due que si la transaction se fait in fine par son intermédiaire.
    En pratique, cela signifie que vous pouvez négocicier un prix net acheteur (hors frais d’agence) avec deux ou trois agences puis mettre en concurrence les agences pour leur faire baisser leur commission (et conclure la vente avec celle qui est la moins gourmande).

  11. Roosvelt 15 décembre 2006 à 15:49

    Oupps, je n’avais pas lu la réponse de lanvin ci-dessus qui est très complète.
    Merci

  12. Roosvelt 15 décembre 2006 à 16:09

    je souhaite apporter les précisions suivantes :
    1) Je suis d’abord un généraliste du droit des affaires, avec une pratique et des connaissances de la PI et des problématiques juridiques liées aux nouvelles technologies.
    2) Mes interventions sont, ici, purement dans le domaine économique (même si, après des recherches et vérificatiosn d’usage, je me réserve la possibilité de poster sur des problématiques juridiques spécifiques à l’actualité de l’immobilier : bail emphytéotique, obligations de conseil des banques etc…).
    Je n’ai ni le temps, ni l’intention de répondre
    à toutes les problématiques juridiques des lecteurs du blog.
    Je veux bien répondre à chaud à des questions juridiques dans les discussions mais ce n’est qu’une simple opinion de blogueur et ne vaut certainement pas une consultation. Par conséquent, mes réponses sont à prendre avec des précautions, comme tous les avis pouvant être donnés ici.
    Merci pour votre compréhension.

  13. Zorro 15 décembre 2006 à 16:12

    Le site suivant
    http://christophe.buffet.googlepages.com/home
    fait un point complet sur la question.
    Il me semble dangereux de laisser croire qu’on pourrait éviter de payer la commission d’une AI en traitant directement avec le vendeur.
    Certes l’AI ne pourra rien demander à l’acquéreur, mais c’est le vendeur qui devra lui payer sa commission, en exécution du mandat.
    Le bon de visite a donc valeur de preuve, non en ce qui concerne l’acquéreur, mais en ce qui concerne l’exécution du mandat par l’AI.
    Le vendeur qui traiterait directement avec un acquéreur ayant signé un bon de visite serait bien imprudent. L’AI le poursuivrait avec succès en paiement de la commission due.

  14. Marie 15 décembre 2006 à 16:18

    Moi, j’ai lu plusieurs témoignages sur les forums, notemment sur boursorama, de gens qui ont été poursuivis par les agents immobiliers, parce qu’ils ont essayé de contourner la commission.

  15. Anonymous 15 décembre 2006 à 16:25

    Lanvin, Roosvelt,
    on a tous bien compris que c’est un lieu de réflexion, et que tant que ce n’est pas un professionnel payé par les soins d’un particulier, qui lui remets sa réponse par écrit, ce n’est rien d’autre que la recherche de textes et une tentative de comprendre la problématique
    c’est intéressant car la Toile est plein de témoignages qui disent tout et son contraire sur la question.
    vous en avez sous la manche ? y en avait sur bourso, c’est vrai

  16. daget 15 décembre 2006 à 17:33

    « Mais, mais, ça fait plus d’un an que je tourne dans les agences, aucun ne m’a seulement proposé de signer un mandat de recherche …
    Combien payent donc les vendeurs ?  »
    Car en général c’est le vendeur qui paye la comission et non l’acheteur. La comission est dans 99% des cas à la charge du vendeur. C’est pas compliqué à comprendre ça non?
    Donc si tu passe par une agence et tu décides d’acheter ta maison sans cette agence, tu n’auras aucun souci. Celui qui en aura c’est le vendeur.

  17. daget 15 décembre 2006 à 17:38

    « Donc ont en revient à la question initiale : que faire lorsqu’un AI ou un notaire refuse de présenter une offre pour un bien visité avec celui-ci sous seul prétexte que l’offre est trop basse ????? »
    Pour cette question là je te conseillerai d’aller voir le vendeur et de lui faire une offre en lui précisant bien que le notaire n’a pas voulu l’a transmettre: je suis sûr que ça va booster l’intermédiaire.
    Au pire des cas tu risque un refus de ta proposition, au meilleur des cas l’intermédiaire va réduire sa comission au strict minimum, puisqu’il n’a pas fait son boulot. Et en bon commercial il ne va pas l’a ramener.

  18. Marie 15 décembre 2006 à 17:48

    Oui, mais il faut avoir les coordonnées du vendeur s’il n’habite pas sur place, si la maison est vide.
    C’est probablement pour ça que le notaire bloque… il peut se le permettre, s’il est le seul à avoir les coordonnées du proprio.
    Par contre, s’il est dans les locaux, on peut lui envoyer une lettre recommandée, non ? en précisant que le notaire refuse de transmettre l’offre.
    Une lettre polie et pas polémique, en disant que vous proposez X car c’est votre budget maximum que vous ne pouvez pas dépasser, et parce qu’il vous semble que ce prix est plus proche des prix pratiqués dans la commune.
    Envoyez-nous un brouillon, on vous le peaufine en groupe ;-) .
    Moi, je ferais soit les choses par écrit, soit par le biais d’un avocat (peut-être pas en France, qq’un au dessus a raison).
    Marie

  19. Zorro 15 décembre 2006 à 19:45

    « Oui, mais il faut avoir les coordonnées du vendeur s’il n’habite pas sur place, si la maison est vide.
    C’est probablement pour ça que le notaire bloque… il peut se le permettre s’il est le seul à avoir les coordonnées du proprio. »
    Il est TRES facile d’obtenir TOUS les renseignements concernant le propriétaire d’un bien immobilier (son adresse et même son état-civil complet, date et lieu de naissance).
    Il suffit d’aller (ou d’écrire) au Service du Cadastre à l’Hotel des Impots concerné, et de demander un « relevé de propriété » de la parcelle (cout = autour de 2 euros). Le seul renseignement à produire = bien évidemment le numéro de la parcelle (ou l’adresse précise).
    Vous aurez en même temps le montant des impôts locaux.

  20. Marie / quelle histoire ! 15 décembre 2006 à 23:38

    Ha ! zorro ! J’ai failli acheter un appart vide en 2004. Et on n’a jms retrouvé le proprio. JAMAIS !
    J’annule la promesse de vente, dans les délais. Puis l’agence refuse d’en tenir compte, et refuse d’informer le vendeur, qui au cadastre est domicilié dans l’appart vide, où il ne vivait plus depuis 18 mois. Même sa boite était domiciliée là.
    L’agent immo, un escroc de la pire espèce, a appelé toutes les agences qui vaient l’appart en vente et le proprio pour dire que l’appart était vendu… histoire d’avoir l’exclusivité. Tout le monde croyait que l’appart était vendu sauf l’AI qui cherchait un nveau candidat à l’achat, pénard, et qui tentait de nous siffler les 10% d’accompte.
    J’appelle le notaire du vendeur, qui se rend compte que l’adresse est fausse, que la commune dans le Larzac où est censé résider le mec, n’existe pas. De mèche avec l’AI, il refuse d’avertir le proprio, dont l’ex voisine me dit au tél, « On ne sait pas où il est, mais il est passé par ici il y a qqs jours, voir sa famille, croyant avoir vendu, il a signé, il est en prêt relais. Il est pas dans le Larzac, mais dans le Cantal. »
    Impossible à localiser le proprio. Mes 10% d’avoir bloqués, l’AI ne voulait rien savoir. On a pris un avocat, qui n’a pas retrouvé le proprio, mais a réussi à débloquer l’affaire.
    En fait, l’agence, après menaces et insultes, a d’abord raccroché au nez systématiquement à tout le monde, puis a ressayé insultes, menaces et intimidation pour forcer la vente.
    Bon, c’étaient des vieux fous dégénérés ces AI, mais ayant caché à tout le monde que la vente n’a pas été concrétisée, ils ont créé une fausse exclusivité, pas de droit, mais de fait, et ont retrouvé tranquillement un « acheteur ».
    Bien fait pour eux, pas pour le vendeur, cette vente a capoté, le nvel acheteur n’a pas obtenu le crédit, et 4 mois après notre mésaventure l’apprtment était en vente, 50.000

  21. yopyop 21 février 2007 à 11:00

    Bonjour à tous,
    Je suis dans la situation suivante :
    - On a visité un appartement avec une agence en décembre. Nous n’avons pas signé de bon de visite mais nous avons eu des échanges de mails avec l’Agence.
    - Nous avons fait une offre écrite dans la foulée par l’intermédiaire de l’Agence qui l’a transmise au propriétaire (nos coordonnées étaient sur la lettre).
    - Entre temps, l’agence a eu un comportement relativement peu correct à notre égard ou à celui du vendeur.
    - Début janvier, le vendeur nous a contacté directement en essayant de faire remonter notre offre et nous a indiqué qu’il avait résilié le mandat de l’Agence qui selon lui n’avait pas fait son travail correctement.
    - Le vendeur nous rappelle aujourd’hui en nous proposant de traiter directement avec lui.
    D’après ce que je comprends des posts précédents, nous ne nous exposons pas à grand chose en traitant directement avec le vendeur. Si l’agence doit se retourner contre quelqu’un ce sera le vendeur. Est ce le cas ?
    Merci beaucoup pour votre réponse.

  22. Jey 21 février 2007 à 12:46

    C’est effectivement le cas, la seule personne engagée dans votre situation est le vendeur, vous ne risquez rien.
    Après il faut voir si le mandat de l’agence est vraiment valable ou pas. Si il y a le moindre défaut alors le vendeur ne risque rien.

  23. skiko 4 septembre 2007 à 13:14

    Bonjour,
    j’ai mis en exclusivité mon appartement à une agence immobiliére,le mandat été de 60 jours tacites reconductible.Mon agent immobilier ma confirmé que c’été 60jours maximum d’exclusivité et ne m’a pas parlé de la tacites reconduction.
    La tacites reconduction s’achéve le 16 septembre 2007,j’ai donc envoyé une lettre accusé reception pour retiré la vente de mon appartement a cette agence. Entre temps l’agence a signé un compromis de vente. Et jai plus envie de leur laisser mon appartement a la vente. Et il me force de signer ce compromis que dois faire?? Et je le droit de refuser??

  24. toto 24 octobre 2007 à 22:52

    Bonsoir,
    Nous avons signé un compromis de vente pour une maison directement avec l’acheteur fin aout et avions trouvé le bien sur le site http://www.pap.fr fin juillet. Or une agence réclame sa commision. Après avoir demandé le justificatif, le bon de viste mentionne une maison situé à Z que avions avions effectivement visité avec l’agence le 19 mai, et la mention « signalé maison X, située à Y ». Après la visite de la maison de Z, sur le parking, elle nous montre des photos d’autres maisons sans intérêt pour nous, dont celle que nous avons achetée par le particulier, mais n’avions même pas fait le rapprochement.
    Quel recours peut-on voir ?
    Merci pour votre aide

  25. luc oumarou 16 septembre 2008 à 22:30

    j’ai visité une maison par le biais d’une agence,c’etait un samedi soir,j’ai fait une offre verbal,l’agent immobilier devait la soumettre au proprio et me tenir informé le lundi.Le lundi quand je telephone,l’agent me dit que la maison était vendue.pour être sûr que la maison est bien vendue,j’ai envoyé mon collegue du travail pour qu’il demande à l’agence pour visiter cette maison,et surtout il ne faut pas qu’il dise que c’est moi qui l’envoie.Mon collegue n’a pas suivi mes consignes et a dit à l’agent que c’est moi qui l’envoie pour visiter un bien,et l’agent lui a fait visiter une autre maison,or pour cette autre maison,j’avais fait une proposition au vendeur.Quelsques semaines aprés le vendeur me dit qu’il accepte ma proposition.Maintenant,l’agence reclame la commission au vendeur,et le vendeur veux annuler ma proposition soit disant que j’ai fait visiter la maison par mon collegue sans leur mettre au courant.Je ne savais même pas que c’etait cette maison que mon collegue avait visité.J’ai demandé à mon collegue d’ecrire à l’agence pour leur expliquer le probleme et admettre que c’est lui qui a fait l’erreur.que dois je faire pour que le vendeur ne puisse pas payer les frais de l’agence afin qu’il ne puisse pas faire marche arriere pour le compromis de vente.Cordialement

  26. aurelie 22 septembre 2008 à 21:11

    Autre question : J’ai visité un appart’ en juin et signé un bon de visite via un notaire. Le bien ne m’a pas interessé. Début septembre, j’ai repris contact avec le propriétaire qui m’a informé qu’il le vendait toujours masi qu’il avait résilié le mandat de vente (non exclusif me semble t-il) fin juillet. Si j’achète, suis-je redevable des frais de négociations? Merci

  27. rg 25 octobre 2008 à 18:39

    je lis tout ca et me rends compte que les particuliers sont aussi mal honnete ou plus mal honnete que les ai:dans quelle galere s est mis luc oumarou par ex.si pour vous 1 agent immobilier ne sert a rien ou est incapable,allez arpenter les rues,distribuer les tracts,telephoner a des proprio mal bordes qui envoient sur les roses sous pretexte qu ils croient avoir 1 chateau alors qu ils ont 1 prefa.mettre les agences en concurnce,ok c est bien,mais essayer de squoizer les agences,c est minable.on le sait qu il y a des frais d agence;quand on ne veut pas en payer faut pas etre cretin et pousser la porte d une agence.pourquoi acheter 1 steack chez le boucher,ca coute cher,alors que si on allait debiter la bete dans le pre directement,ca coute moins cher.soyez logiques avec vous meme si c est pas 1 exercice trop difficile pour vous et evitez de faire perdre leur temps aux gens qui travaillent.il y a des escros et des cons partout(certains se reconnaitront,je les salut bien bas)

  28. Loud 26 janvier 2009 à 18:16

    La valeur juridique du bon de visite et donc ses effets juridiques ,tant en cequi concerne les AI que les vendeurs et surtout les acheteurs qui signent ce type de document ne peut etre appréciée que selon la manière dont le bon est rédigé.
    Il serait utile d’en donner un modele.
    Par ailleurs je me pose la question de savoir s’il y a ou pas en la matière de cadre juridique existant, ou si, comme c’est le cas dans beaucoups de pays la patate chaude est jetée aux tribunaux qui décident au cas par cas.
    Auquel cas il faut foncer dans la mélasse pour avoir « sa »réponse.

  29. grimaldi 28 janvier 2009 à 19:37

    j ai une question. Apres avoir signé un mandat et proposé une offre a l’ agence. J ai trouvé la meme annonce sur internet du particulier. sept jour apres il refuse l offre de l agence.Peut on joindre l acheteur lui meme et lui faire une offre sachant que j ai signé un mandat avec une agence pour ce bien merci de me repondre

  30. Nam 28 janvier 2009 à 20:04

    Tu aurai du passer par PAP tout de suite! Si tu as signé un mandat avec une agence, en général la validité est de 3 mois… renseigne toi sur la durée de validité et éventuellement arrange toi pour vendre dans trois mois.

  31. Michaud 9 mars 2009 à 14:30

    Bonjour,
    En résumé, vous expliquez sur ce fotum comment profiter illégalement des services d’une agence, ou de vrais humains passent de vraies heures au boulot,pour trouver avec leur aide une maison que l’acheteur n’aurais probablement pas trouver tout seul, pour passer ensuite en direct….on peut critiquer les agents verreux….mais les conseil trouver ici ne sont pas flatteur pour les consommateurs qui sont pire encore et près a tout pour profiter du système apparemment…

  32. SOPHIE 18 mars 2009 à 12:39

    Bonjour, j’ai signé un bon de visite avec une agence immo pour la visite de terrain sur un lotissement et j’ai appris par la suite que des constructeurs de maison pouvaient vendre également le bien sachant qu’il n’y a qu’1 agence immo qui le vend,
    Est ce que je peux passer par un constructeur voir par le lotisseur pour acheter le terrain sans passer par l’agence immo ???

  33. COMIKS 18 mars 2009 à 14:54

    @ SOPHIE
    Parce que tu penses vraiment qu’en achetant directement avec le constructeur ou plutôt le lotisseur, ton terrain sera moins cher…
    héhéhé laisse moi rire ! Les HONO ont déjà été provisionnés dans le prix de revente et que ce soit par agence ou par le lotisseur directement, tu les paieras !

  34. Dug 18 juillet 2009 à 11:48

    J’ai un soucis : j’ai un mandat(original + double) chez moi que je n’ai pas rendu à l’agence. Hors un acquereur qui a signé un bon de visite(sans numéro de mandat vu qu’il est chez moi) avec cette agence est venu et m’a fait une proposition mais il ne veut pas passer par l’agence. Suis je protégé?

  35. vincent 3 octobre 2009 à 21:41

    Nous avons visité un bien immobilier via une agence, par la suite nous avons effectué une proposition d’achat. Celle-ci a été refusée ! « aujourd’hui » nous comptions refaire une proposition plus importante mais après avoir pris contact avec l’agent immobilier, il nous informe que le vendeur a retiré son mandat (exclusif) de l’agence et que de toute manière l’agence, précédemment en redressement judiciaire, va etre mise par le tribunal en liquidation d’ici une dizaine de jours (d’ou le retrait du mandat du vendeur).
    Après recherche…nous avons la possiblité de prendre contact et de traiter en direct avec le vendeur.
    Peut on me renseigner sur les risques encourus sachant que nous avons signé un bon de visite ?

  36. eli 1 avril 2010 à 09:23

    bonjour à tous,
    je suis négociatrice dans une agence immobilière, et sachez qu’un ou qu’une commerciale n’est rémunérée qu’à la commission. Donc si le commercial vend, il a un pourcentage sur les honoraires de l’agence, sinon il ne mange pas.
    Et si vous ne voulez pas payer, alors n’allez pas voir une agence immobilière.
    Et débrouillez vous tous seuls, car essayer de visiter par une agence pour essayer de négocier ensuite derrière son dos, est tout simplement dégueulasse pour celui qui a fait le boulot.
    Bonne vente et / ou bon achat à tous

  37. aeli 1 avril 2010 à 12:44

    @ eli
    et mettre des commissions de 10 000 à 15 000 c’est pas un peu dégueulasse pour employer le même mot ???
    Y’a des gens qui ne touche même pas ça dans une année et un AI sous je ne sais quel prétexte s’offre cette commission en 1 seule fois.
    ET quand les AI HARCELLENT ( c’est le mot juste ) les vendeurs au téléphone qui passent leur annonce tout seul…c’est pas dégueulasse ???

  38. Agence s'abstenir 1 avril 2010 à 12:53

    Agence s’abstenir
    Agence s’abstenir…
    C’est vrai que les vendeurs surestiment souvent leurs prix…c’est normal c’est le marché…Les AI pensent d’eux même qu’ils sont des PROFESSIONELS…
    et qu’ils ont quelque chose qui s’appele la science infuse…
    EXTRAITS:
    AI 1: Votre appartement est trop cher Mr, je pense que vous devez réétudier le prix net vendeur.
    vendeur 1: Pouvez vous Mr diminuer votre commission ?
    AI 1: Mais MR NOUS sommes des PROFESSIONNELS, nos services, nos qualifications, notre réseau et nos prestations ont un coût qu’il nous est impossible de réduire.
    AI 2: Mr je me permet de vous appeler car j’ai vu votre annonce sur internet.
    elle est là depuis déjà un mois…
    Avez vous trouvé un acheteur ?
    vendeur 2 : Euh non pas encore.
    AI 2: Si vous êtes d’accord je peux vous aider, j’ai beaucoup d’acheteurs potentiels qui recherchent justement un appartement comme le votre dans le même quartier.
    d’ailleurs je suis surpris que le votre ne soit pas encore vendu, tellement la demande est forte.
    Je vous propose de faire une estimation gratuite bien sur, afin de mettre toutes les chance de votre côté.
    vendeur 2: euh….
    AI 2 :cependant vous devez savoir que votre prix est dans la fourchette haute du marché et que vous allez être obligé de le réduire légèrement…
    Si VOUS SOUHAITEZ LE VENDRE BIEN SUR.
    Je vous propose de venir le visiter afin de l’estimer..
    êtes vous disponible demain ? 15H00 ou 18H ????
    vendeur 2: euh..
    Que votre appart soit vendu 150 000 ou 200 000 Euro… l’AI s’en fou, l’AI aura sa com de 10 000 euro quelque soit le prix de vente.
    Il aura même intérêt à vous faire baisser le +posssible pour qu’il soit vendu tres vite et touche sa com tres vite.
    l’AI n’est pas l’ami des vendeurs sachez le.
    dès qu’un AI vous appelle …. commencez TOUJOURS par lui demander sa com, et les efforts qu’il pourra faire plus tard….
    ensuite seulement vous discutez du prix de votre appart.
    N’oubliez pas que ce que touche l’AI est de l’argent que vous n’aurez pas.
    Sachez aussi que les acheteurs regardent internet…. donc ils verront votre annonce.
    Si vous êtes dans les prix sur internet, les acheteurs vous contacteront.
    -
    Après les sociétés de tapis, les démarchage à domicile, les escroqueries des sociétés de téléphonie mobile d’internet et de vente par correspondance,
    les AI sont les nouveaux rois de l’escroquerie et de la filouterie.
    Ils l’ont toujours été …
    Ce secteur de l’immobilier ert de l’activité des AI devraient être largement recadré par un ministre compétent.
    Au lieu de cela chaque ministre à 2 balles invente une nouvelle combine
    (scellier, robien, ….) pour emtuber le bon peuple au profit d’un lobby des bétonneurs et des AI.
    Evidemment dés qu’on leur touche le point sensible les AI s’insurgent.
    ce sont des parasites de la société.

  39. ethique 1 avril 2010 à 12:57

    Les AI ont décidé de faire une charte d’éthique, et de pratiquer des commissions juste et encadrés.
    En particulier, ils consentent à aligner leur commission sur le temps passé et non sur la valeur du bien.
    Ils consentent à ne plus être arrogant.
    Ils consentent à travailler à 50 % minimum pour la location.
    ….
    POISSON D’AVRIL .
    Dmmage.

  40. Alexandre 17 mai 2010 à 17:59

    « Et débrouillez vous tous seuls, car essayer de visiter par une agence pour essayer de négocier ensuite derrière son dos, est tout simplement dégueulasse pour celui qui a fait le boulot. »
    C’est ce que l’acheteur de mon ancienne maison a fait et bien fait. Il m’a dit que l’AI lui avait fait visiter le bien (3 bâtiments en pierre sur 20 000 m2 de terrain) en lui mentant sur l’état du deuxième bâtiment : pas de plancher à l’étage, rdc délabré – ce qui était complètement faux -, et en dénigrant systématiquement le bâtiment d’habitation principale.
    L’acheteur m’a contacté directement en se renseignant dans le voisinage (c’était une résidence secondaire) – merci aux voisins. Grâce à lui, j’ai donc pu court-circuité l’AI, faire un rabais sur le prix de vente, de toutes façons moindre que la com’ de l’AI, et tranquillement vendre mon bien. Acheteur et vendeur contents.
    Par la suite, j’ai appris que l’AI avait menti parce qu’il voulait se réserver cette maison à moindre prix ; il avait déjà organisé des visites dont les retours étaient très mauvais – j’espère que ça n’est pas lui qui les rédigeait

  41. Je suis un AI 17 mai 2010 à 22:41

    Bonsoir,
    je suis un AI et je peux vous dire que tous les AI sont + ou – escroc…
    plutôt + que – d’ailleurs voire complétement vérreux.
    Moi je m’en fou je sais que les français sont des idiots et passeront toujours par les AI car ils aiment être plumés,
    Ils aiment que les AI Véreux les fourre…alors on les fourre et on vide leurs bourses.
    C’est génial, on s’habille en cravatte, on prend l’air sérieux, on leur fait visiter 2 3 merdes en leurs cachant les gros défauts, et ils sortent le chèquier….
    génial.
    Nous les AI verreux on a encore de beaux jours devant nous.
    Ciao ciao

  42. Je me marre 18 mai 2010 à 18:26

    Aujourd’hui j’ai visité 1 appartement sur Marseille Lodi avec une agence pour une location….
    l’appart était petit 35 m² et 650

  43. Je me marre 18 mai 2010 à 18:28

    Aujourd’hui j’ai visité 1 appartement sur Marseille Lodi avec une agence pour une location….
    l’appart était petit 35 m carré et 650 euro mensuel. + frais d’agence à payer.
    je rêve….
    alors que dans le journal et sur le net je vois des 50 m carré à 500/600

Commenter cet article