Le Blog Finance

Vinci détient désormais 98,58 % du capital d’ASF

Elisabeth Studer Uncategorized 3 commentaires

Asf_0404_popup250L’Autorité des marchés financiers (AMF) a annoncé vendredi que le groupe de BTP et de concessions, Vinci, possède désormais 98,58% du capital et des droits de vote d’Autoroutes du sud de la France (ASF), à la suite de son offre publique de retrait (OPR) ouverte du 5 juin au 3 novembre.

L’OPR de Vinci avait été ouverte le 5 juin, au prix de 49,80 euros par action. Elle devait initialement se terminer le 23 juin, mais elle avait été prolongée dans l’attente d’une décision de justice concernant la recevabilité de l’offre.

"A la clôture de l’offre, Vinci détient, directement et indirectement par l’intermédiaire de sa filiale Vinci Concessions, 227.686.974 actions et droits de vote ASF, soit 98,58% du capital et des droits de vote de la société", a indiqué l’avis de l’AMF.

Les actions ASF seront radiées d’Eurolist le 6 novembre 2006, date à laquelle les actions non présentées à l’OPR par les porteurs minoritaires seront transférées à Vinci.

Le recours en annulation devant la cour d’appel de Paris qui avait en effet été formé le 22 mai contre la décision de l’AMF de déclarer recevable le projet d’OPR, s’est soldé par un rejet le 24 octobre. La clôture de l’offre devait alors intervenir au plus tôt huit jours après le prononcé de l’arrêt de la cour d’appel.

Vinci a publié jeudi soir après clôture de la Bourse un chiffre d’affaires consolidé de 18,4 milliards d’euros pour les neuf premiers mois de l’année, en hausse de 20 % par rapport à la même période de 2005, et de 9,4 % s’il n’est pas tenu compte d’ASF et Escota, consolidées par intégration globale depuis le 10 mars dernier.

Le groupe souligne par ailleurs avoir bénéficié d’une activité "soutenue" au cours du troisième trimestre, qui a connu une progression de 25 % du chiffre d’affaires par rapport à juillet-septembre 2005, et de 10,5 % hors ASF et Escota.

Les résultats sont satisfaisants tant en France (le chiffre d’affaires progresse sur neuf mois de 26,5 %, à 12,2 milliards, et de 9,6 % hors ASF et Escota) qu’à l’étranger, où la hausse est de 9,1 %, à 6,2 milliards. Le carnet de commandes s’élèvait à 8 milliards d’euros à fin septembre, en hausse de 18 % sur douze mois et de 14 % depuis le début de l’année,

Vinci confirme dans ce contexte sa prévision d’un chiffre d’affaires supérieur à 25 milliards d’euros sur l’ensemble de l’année, et cela malgré la revente de la société de services aéroportuaires WFS qui représentait un chiffre d’affaires annuel de 500 millions. Le groupe s’est fixé pour objectif un chiffre d’affaires de 30 milliards en 2009 (hors acquisitions stratégiques), soit une croissance annuelle moyenne d’environ 7 % par an.

Sources : AFP, AMF, Les Echos

A lire également :

Vinci : dossier ASF bouclé

Partager cet article

Article de

3 commentaires

  1. Mandrile 13 février 2008 à 18:46

    est ce que maintenant les ASF sont une société privée.
    Je possède une péniche chambre d’hotes à Port Lauragais et la direction juridique m’accuse d’occuper illégalement le domaine public alors que je paye ma place de port.
    Si les ASF m’expulse je dépose le bilan.
    Que dois-je faire
    Merci

  2. Elisabeth 13 février 2008 à 19:21

    je me renseigne et vous tiens au courant
    Toulousainement vôtre :)

  3. Elisabeth 13 février 2008 à 19:25

    Vous payez votre place de port à ASF ?
    je sais qu’ASF est EXTREMEMENT pointilleux, pour en avoir fait les frais sur un abonnement télépéage, qui plus est ZAP31.
    je suis interdite ad vitam eternam d’abonnement autoroutier , accusée d’avoir une dette de 50 euros aux ASF , alors que ma caution déposée chez eux était de 150 euros …
    de plus, ASF m’interdit de la sorte à beneficier du tarif négocié avec le CG31.

Commenter cet article