Le Blog Finance

Renault/Perben:biocarburant et voitures vertes

Rabbit_gti_north_american_custom Si certains pensaient que nos routes du 21eme siècle seraient arpentées par des petits bonhommes verts, ils n’étaient pas trop loin du compte … puisque ce sont peut-être des petits véhicules verts que nous croiserons bientôt sur nos chemins.

En effet, Carlos Ghosn, PDG de Renault a présenté mardi au ministre des Transports Dominique Perben un modèle de Clio vendu au Brésil et capable de rouler avec de l’essence et une majorité d’éthanol. Le constructeur français ainsi que le gouvernement veulent ainsi clairement

Partager cet article

Article de

29 commentaires

  1. Tom 7 juin 2006 à 12:19

    C’est n’importe quoi cette article, faire croire que tous le monde pourra rouler aux biocarburants est irresponsable !
    Les biocarburants ne représenteront en 2010 que 8% des 50 millions de tonne de pétrole que nos transport consomme, il y a aussi 42 millions de tonne de pétrole que l’ont consomme pour fabriquer les engrais pour faire pousser ces biocarburants etc., plastique pour la pétrochimie etc.
    Cela fait un total de 92 millions de tonne de pétrole que les biocarburants ne remplaceront en 2010 qu’a hauteur de 4,5 % maxi, pour aller au-delà ils faudra choisir entre manger et conduire.
    De plus les biocarburants ne nous rende pas indépendant au pétrole puisque >>> pétrole = engrais, pesticide = gaz, sinon récolte catastrophique = famine !
    Je vous rappel que le brésil ne remplace leur pétrole qu’a hauteur de 40% juste pour les transports pas pour remplacer le plastique etc., sinon le pourcentage baisse considérablement, pour faire augmenter leur pourcentage ils doivent détruire la forêt d’Amazonie pour y planter de la canne a sucre !
    Les politiques vous mentent comme pour Tchernobyl, vous avez encore confiance en eux ???????
    Désoler de t

  2. Anonymous 7 juin 2006 à 12:31

    ATTENTION : je rapporte des faits et des dires , cela ne veut pas dire que je sois d’accord …. bien au contraire …
    cf . pour rappel
    Sucre nouvel or blanc : manger ou conduire ?
    . FNSEA-biocarburants : manger ou conduire ?

  3. wagner 7 juin 2006 à 13:03

    Un chiffre
    Pour remplacer au Brésil 600 000 barils de pétrole par jour, il faut 5 millions d’hectares. La demande de pétrole augmente de 1.5 à 2 millions de barrils par jour.
    Il faudrait 15 millions d’hectares supplementaires par ans.
    Impossible
    La vraie soulution ce sont les économies d’énergie.

  4. nearque 7 juin 2006 à 13:39

    Il faut considérer l’éthanol comme un vecteur énergétique. Il est aujourd’hui fabriqué à partir de la fermentation du sucre (canne/betterave), mais il existe d’autres moyens. Par exemple les fibres de la biomasse (bois, paille herbe etc) cf: http://fr.wikipedia.org/wiki/Iogen_Corporation ces fibres aujourd’hui sont peu utilisées dans l’industrie.
    Le choix du vecteur est important, c’est lui qui permettra la souplesse. La mise en place d’un parc Ethanol (voitures, réseau de distrib etc…) permettra de pouvoir choisir demain la proportion essence/biocarburant dans le mélange, et ainsi de répondre facilement aux contraintes environnementales et économiques.
    Le vecteur idéal à mon avis serait l’hydrogène, mais la technologie des piles à combustible n’est pas assez avancée aujourd’hui. A noter que les PàC prennent aussi de l’éthanol en entrée.
    Donc le choix de l’éthanol n’est peut-être pas si bête…
    PS: en effet la première des solutions est de consommer moins.

  5. wagner 7 juin 2006 à 14:02

    L’hydrogene n’a aucun intérêt.
    Pour remplacer 1 millions de barils, il faut 50 centrales nucléaires pour produire par hydrolyse de l’eau l’hydrogene.
    Sans compter ensuite l’énergie pour la compression de l’hydrogene.
    Soit 600 centrales nucléaires pour remplacer le pétrole importé aux USA.
    les réserves d’uranium ne pourrait pas suivre bien longtemps.

  6. Ecolopop 7 juin 2006 à 14:55

    E85 : Les fonctionnaires Champennois se mettent à léthanol

    Cest pour une période dun an qua été lancée, par le Conseil Général de la Marne, une experimentation à grande échelle visant à tester la viabilité des modèles de véhicules flexfuel, fonctionnant indiffére…

  7. nearque 7 juin 2006 à 14:58

    Individuellement, aucune énergie alernative (bio, solaire, éolien, nucléaire) ne fait le poids face à l’énergie fossile (pétrole et gaz).
    Est-ce que pour cette raison il faut les rejeter toutes ? Il faut les accepter toutes, modérément.
    Remplaçons le pétrole par un bouquet énergétique raisonné.
    Associé à cela des économies drastiques d’énergie.
    Car le monde doit bien continuer de tourner non ? Moins vite certes.

  8. Tom 7 juin 2006 à 17:17

    Le probleme c’est que le monde fonce droit dans le mur et ce n’est pas 3 brin d’herbe qui vont changer quoi que se soit.

  9. Elisabeth 7 juin 2006 à 17:54

    Souchon chantait ….
    On avance </a
    On avance , on avance , on n’a pas assez d’essence pour faire la route dans l’autre sens , alors on avance …
    Il faudrait + l’ecouter SOUCHON …

  10. Tom 8 juin 2006 à 10:41

    “Il faudrait + l’ecouter SOUCHON …”
    Oui, je suis d’accords avec toi, juste pour rajouter que les energies renouvelable sont produits a partir d’energie fossile. Et puis rien n’est renouvelable le soleil mourra un jour, le renouvelable fait parti d’un mythe !

  11. Tom 8 juin 2006 à 10:42

    Désoler pour les fautes.

  12. Elisabeth 10 juin 2006 à 11:25

    A lire également sur blog auto :
    France Flex Fuel: Prost bon gré, Peugeot mal gré.

  13. nearque 11 juin 2006 à 21:20

    “juste pour rajouter que les energies renouvelable sont produits a partir d’energie fossile. Et puis rien n’est renouvelable le soleil mourra un jour, le renouvelable fait parti d’un mythe !”
    mieux vaut avoir à lire des sornettes pareilles plutôt qu’être aveugle