Le Blog Finance

Réchauffement climatique et fonte polaire : nouvelle voie maritime pour le pétrole

Artcicboat3De prime abord, on pourrait naïvement penser que le réchauffement de la planète induise des phénomènes écologiques majeurs … aux conséquences néfastes sur l’économie mondiale … Détrompez vous : certains pourraient y trouver avantages, la fonte des glaces donnant accès à de nouvelles routes dont les droits pourraient être très lucratifs, comme nous l’évoquions précédemment dans notre article consacré à une importante pollution suite à la rupture d’un oléoduc en Alaska. De plus, si l

Partager cet article

Article de

81 commentaires

  1. Anonymous 25 mars 2006 à 10:04

    “Le sujet vous intrigue ? … alors, suivez- moi …”
    Le sujet ne m’intrigue pas il me navre. Se rejouir de la fonte des glaces par interet pecunier …. j’trouve meme pas de mot.
    A quoi sert d’avoir un compte bancaire qui deborde lorsque notre planete sera invivable?
    Ca peut paraitre manicheen, cette formulation, mais je n’ai pas le coeur a developper une argumentation. Je ne suis pas non plus un ecolo militant. Juste une personne sensée… enfin j’espere.

  2. Elisabeth 25 mars 2006 à 11:43

    mon but est de transmettre l’info , que je sois d’accord avec le principe est une autre chose ….
    et si l’aspect financier de la chose me permet d’en parler ici …. c’est mieux que de ne rien dire …
    on m’offre une tribune : je la prends … tout en restant politiuqement correct ….et factuelle ;)
    mais je tenais à vous faire partager l’info avant tout … peut vehiculée sur le net …
    Je confirme : vous êtes bien une personne sensée et le sujet me ferait même plutot bondir .. mais nous sommes sur un blog finance …. ;) et l’essentiel est de mettre les gens sensés comme vous au courant.
    Très cordialement.
    Elisabeth

  3. Anonymous 25 mars 2006 à 11:44

    je pense changer le terme : on est d’accord , je vais mettre interpelle …

  4. Elisabeth 25 mars 2006 à 11:52

    “A quoi sert d’avoir un compte bancaire qui deborde lorsque notre planete sera invivable?” : je suis d’accord avec vous , comment peut-on au niveau des gouvernements avoir une vision aussi court terme des choses !!
    Certes , ils vont mourir les poches pleines … mais ils vont mourrir qd même ….

  5. wagner 25 mars 2006 à 11:55

    Le vrai problème avec le pétrole c’est son prix.
    Le prix du pétrole que la France achète en Norvege en Algérie et en Russie est fixé au Moyen Orient.
    Tant que la production de pétrole dans les pays de l’OPEP restera à 30 millions de barils, le prix du pétrole sera élevé.

  6. Kidonc 25 mars 2006 à 13:11

    C’est un point positif du réchauffement climatique. Pourquoi s’en plaindre ? De nouveaux territoires se devellopperont…Alors pourquoi s’en plaindre ?

  7. Elisabeth 25 mars 2006 à 15:50

    certes, certes, tous les avis sont bon à prendre … mais cela ne va resoudre le pb de la planete au niveau pollution, ca va l’accentuer aux contraires.
    on peut néanmoins , en pesant les pour et les contres , faire un bilan complet des incidences, je reflechis sur le sujet , et vous tiens au courant.
    Si la reduction des couts de transport réduit les cours du petrole : pourquoi pas ; attention, néanmoins ,que la baisse des cours ne provoque pas une hausse de la consommation et une augmentation des effets de serre.
    Par contre, si le pétrole devient moins cher , lié à cette baisse des couts de transit, on aura peut etre moins recours aux bio-carburants, donc moins besoin d’eau et plus de production destinée à l”alimentation humaine : vous voyez difficile de faire un bilan global, il faut laisser murir le raisonnement , mais je ne manquerai pas de vous en reparler.
    Merci de votre participation et réaction.
    Bien cordialement.

  8. Anonymous 25 mars 2006 à 19:25

    “Un point positif du rechauffement…”
    “De nouveaux territoires…”
    Quand le niveau des mers aura bien monté du fait de la fonte des glaces, j’espere que vous n’habitez pas dans une region innondable …. car elle le sera DEFINITIVEMENT.
    Le petrole aura ete une calamité pour la planete, il existe des solutions de rechange bien plus respectueuse de l’environement. Mais on recoupe ce que j’ai dit precement “mourir riche prevaut sur tout”, alors ne nous pressons pas de trouver une alternative “verte” tant que la derniere goutte de petrole ne soit vendu.
    Elisabeth, mes remarques ne sont en aucun cas une critique quant au fait que vous avez posté ce sujet, il a tout a fait sa place ici. J’ai juste eu une réaction différente de celle purement économique. :)
    Tres cordialement.

  9. Olivier Daniélo 25 mars 2006 à 19:47

    Bonjour Elisabeth,
    Vous indiquez avoir écrit votre article dans l’unique objectif d’informer. Avez-vous pensé informer les principaux intéressés, les inuits, le peuple de la glace ? Je vous invite à envoyer ce texte à Sheila Watt-Cloutier, Présidente de la Conférence circumpolaire inuit, pour une simple information.
    Cordialement,
    “Notre mode de vie dépend de notre environnement naturel et des animaux. Les changements climatiques détruisent notre environnement et érodent notre culture, mais nous refusons de disparaître. Nous ne deviendrons pas une note de bas de page de la mondialisation”, a déclaré Sheila Watt-Cloutier, présidente de la Conférence circumpolaire inuit (…) – Source : http://www.dhnet.be/index.phtml?content=http://www.dhnet.be/breaking_news.phtml?id=141143&source=afp&status=3
    Conférence circumpolaire inuit :
    http://www.ainc-inac.gc.ca/ch/dec/circon_f.html

  10. Olivier Daniélo 25 mars 2006 à 20:27

    Elisabeth,
    Vous écrivez :
    “De prime abord, on pourrait naïvement penser que le réchauffement de la planète induise des phénomènes écologiques majeurs … aux conséquences néfastes sur l’économie mondiale … Détrompez vous : (…)”
    Je ne comprend pas ce que vous entendez par “naïvement” et détrompez-vous” – Pouvez-vous expliquer ? On peut interprèter votre texte de plusieurs manières. Mais je garde espoir : sans doute avez vous tout simplement très mal exprimé ce que vous pensez réellement, à tel point que vous en laissez transparaître exactement le contraire.
    Cordialement,

  11. Elisabeth 25 mars 2006 à 20:39

    oui , en mettant en dérision moi-même mon propre avis sur le sujet, (je m’estime faire partie des “naifs” ),
    je pourrai laisser croire exactement le contraire de ce que je pense … mais c’est peut-etre mon cote cynique pour mettre en avant une exploitation financiere à outrance des ressources de la planete…
    c’est exactement comme quand on dit une enorme vérité que personne n’ose dire … en faisant croire qu’on est idiot et qu’on n’a pas fait expres de creuver l’abces.
    Je fais tres souvent de l’humour au 2eme degre … voire de l’humour noir … mais c’est sur qu’avant ce post , nous ne nous connaissions pas ! c’est desormais chose faite et je suis contente de pouvoir parler de ce sujet avec vous.
    Bien cordialement.

  12. Elisabeth 25 mars 2006 à 20:42

    C’est bien ce que je pensais … on se connait en fait par forum interposé ;) …..
    oleocene.org et planete bleue , je crois
    Elisabeth alias mdbrut ;)

  13. Olivier Daniélo 25 mars 2006 à 21:05

    Merci pour votre réponse. Enchanté également de pouvoir débattre avec une personne qui a le mérite de poser ces aspects économiques et géostratégiques sur la table – C’est une approche tellement lucide de la situation et des enjeux arctiques actuels qu’elle en devient à mon avis alarmante.
    @+

  14. Olivier Daniélo 25 mars 2006 à 21:07

    mdbrut… ça me dit effectivement quelque chose…
    @+

  15. Elisabeth 25 mars 2006 à 21:23

    Oui, discussion tres enrichissante, et comme vous le dites, mon but est de poser les chose sur la table avec tous ses aspects, en tentant de rester factuelle.
    en fait , c’est ce qui s’est passé sur la rupture de l’oleoduc en Alaska qui m’a fait connaitre le sujet.
    Si vous remarquez, ce qui est aussi alarmant, c’est que les Canadiens ne posent pas tant que cela le pb ecologique … mais plutot achetent deja des armes pour protéger le passage et beneficier des royalties.
    le debat n’a même pas lieu sur l’aspect environnemental, il y a lieu sur la maniere de protéger les interets economiques du canada.
    Pour rappel sur la rupture de l’oleoduc, j’ai vu l’info 2/3 jours apres … mais il a fallu attendre encore une semaine pour que google actualites en fasse mention !!! et quasiment aucune presse francaise n’en parle … alors que c’est une catastrophe ecologique majeure , aux retombées economiques importantes egalement car des barils ont bels et bien étaient perdus.
    Sachant que parallelement :
    1 – les USA vienneent d’autoriser extraction pétrolière en Alaska
    2 – la Russie vient egalement d’autoriser construction d’un oleduc en proximite du lac Baikal,
    cela devient inquietant …
    sur oleoduc
    http://www.leblogfinance.com/2006/03/usa_pollution_p.html
    sur lac baikal
    http://www.leblogfinance.com/2006/02/lac_baikal_poll.html

  16. Olivier Daniélo 25 mars 2006 à 21:46

    Oui, et encore plus grave certains envisagent d’utiliser du charbon liquéfié pour remplacer le pétrole. Selon l’IFP, le baril de charbon liquéfié serait à 30 dollars. Pour booster le réchauffement, il n’y a pas mieux.
    @+

  17. François 26 mars 2006 à 09:17

    Bonjour,
    Cet article est intéressant même si il reprend des éléments déjà publiés notamment dans Le Monde récemment. En réalité cette route du Grand Nord est une illusion, ou du moins elle concernera davantage le commerce de marchandises que les hydrocarbures.
    - Les principaux gisements à découvrir sont en Afrique (Golfe de Guinée, Afrique de l’Ouest) et en Amérique latine
    - L’extraction au pôle nord est très hypothétique. Les forages en eaux profondes sont très onéreux, les réserves ne dont pas prouvées. L’exemple de la mer caspienne présentée comme recelant 25% des réserves mondiales de pétrole en 1991, alors que ce n’est que 4% aujourd’hui est je pense instructif.
    - Admettons que la glace fonde, il suffit de regarder une carte, la calotte glaciaire se réduit mais ne disparait pas. L’hiver la glace se reforme, au moins partiellement, donc la route ne sera praticable que l’été. Peu intéressant.
    Ce qui est vrai c’est que vers 2100, la calotte glaciaire aura sans doute entièrement disparu, mais je pense que le pétrole aussi n’aura plus guère d’intérêt.
    FL

  18. Olivier Daniélo 26 mars 2006 à 11:49

    Bonjour François,
    Ce qui est sûr, c’est que depuis 1980, nous consommons au niveau mondial plus de pétrole chaque année qu’il en est découvert cette même année. Le rythme de découverte de nouveaux gisement est d’ailleurs en forte décroissance depuis 1960. Il est mathématique qu’une telle situation ne peut que mener à un déséquilibre entre l’offre et la demande (peak oil), puis à un épuisement de la resource (variable selon les estimation, environ 37 ans).
    Source des données : Exxon Mobil, 2002
    Une synthèse par Jean Marc Jancovici :
    Qu’est-ce qu’une réserve de pétrole ?
    sous-titre : en avons nous pour longtemps ?
    http://www.manicore.com/documentation/reserve.html
    Ce qui est sûr également c’est que l’intégralité de la hausse du niveau de CO2 atmosphérique (Gaz à effet de serre) depuis le début de l’ère industrielle est d’origine anthropique (humaine).
    Comment savons-nous que l

  19. wagner 26 mars 2006 à 13:31

    Quelques infos sur la liquéfaction du charbon.
    - La production de diesel par liquéfaction du charbon est le procédé Fischer-Tropsch (1923).
    - Le diesel obtenu est très propre car le charbon est purifié pendant sa transformation.
    - Le charbon peut être remplacé par le bois et les résidus agricoles. C’est le Sun-Diesel. A ce moment là, il n’y a pas de rejet de CO2.
    - Avec le Sun-Diesel, la France peut remplacer 150 000 barils par jour (la France importe 2 000 000 de barils par jour)
    - L’idéal serait mettre en commun tous les résidus agricoles et de bois en Europe pour produire un maximun de Sun-Diesel.

  20. Elisabeth 26 mars 2006 à 14:25

    Merci à tous pour ces infos tres enrichissantes.
    “En réalité cette route du Grand Nord est une illusion, ou du moins elle concernera davantage le commerce de marchandises que les hydrocarbures.” , certes , et dans ce cas là , la nouvelle voie maritime aurait peu de conséquence sur le marché pétrolier … mais les impacts environnementaux seront bien là eux.
    Quant au faible potentiel de la zone en hydrocarbures … il reste à prouver vu l’interet accru des USA sur le dossier.
    Ce qu’il est important aussi de noter, c’est que vue la reduction significatice des km à parcourir, la voie risque d’etre tres empruntée.
    “Cet article est intéressant même si il reprend des éléments déjà publiés notamment dans Le Monde récemment “: mes sources sont canadiennes … et en tout état de cause, l’interet du blog , c’est qu’on puisse en discuter et en débattre.

  21. Elisabeth 26 mars 2006 à 14:28

    “Les principaux gisements à découvrir sont en Afrique (Golfe de Guinée, ” : oui , et cela risque de “revolutionner” cette partie de l’Afrique
    cf sur mon site perso http://www.mondedebrut.com
    http://perso.wanadoo.fr/unmondedebrut/Petrole_AFRIQ_GLOB.html , acces direct en cliquant sur mon prenom.
    Bien cordialement.
    Elisabeth.

  22. matelo 26 mars 2006 à 15:28

    le passage du nord ouest canadien avait été traité ( de manière très rigoureuse comme d’habitude ) dans l’émission d’arte le mercredi soir ” le dessous des cartes”.
    Dans ce monde à priori essentiellement guidé par l’argent, la seule façon de réduire la consommation de pétrole et de le réserver à un usage utile ( matières plastiques par exemple plutot que de le bruler betement dans des voitures ou des chaudières ) est de faire en sorte qu’il devienne rapidement très cher.
    Problème : s’il devient très cher, des méthodes d’extraction couteuse en énergie et polluante vont devenir rentable….. c’est le serpent qui se mord la queue.
    ultime solution : les pouvoirs publics …. donc les citoyens … vaste programme.
    Cordialement

  23. wagner 26 mars 2006 à 15:30

    Il ne faut pas oublié les 6 113 américains tués depuis 1983 dans les conflits liés au Moyen Orient qui n’existeraient pas s’il n’y avait pas de pétrole la-bas.
    1983 17 tués dans l’attentat contre l’ambassade US à Beyrouth.
    1983 241 tués dans l’attaque contre les Marines au Liban.
    1988 80 tués dans l’attentat de Lockerbie.
    1989 8 tués dans l’attentat contre le DC10 d’UTA.
    1991 147 tués pendant la guerre du Golfe.
    1996 19 tués dans l’attentat de Khobar.
    2000 17 tués dans l’attentat contre USS cole.
    2001 2860 tués dans les attentats du 11 septembre 2001.
    2006 277 tués dans l’opération Enduring Freedom.
    2006 125 tués parmi les civils américains en Irak
    2006 2322 tués parmi les soldats US en Irak.

  24. Elisabeth 26 mars 2006 à 15:41

    Oui , si on établissait un ratio nb de morts / par baril .. ce serait édifiant !!!
    cf. un des pb le + criant : les chiffres du Soudan , 2 millions de morts , 2 millions de baril
    “Le Soudan espère atteindre un montant d’exportations de pétrole autour de 2 millions de barils par jour en 2008″
    .. et “après ces 21 années de guerre civile qui a déjà fait deux millions de morts.”
    cf. http://www.mondedebrut.com pour connaitre mon avis sur la question .
    et plus particulierement :
    http://perso.wanadoo.fr/unmondedebrut/PETROL_PAYS/SOUDAN/Petrole_SOUDANL_APERCUGRL.html
    et je suis effarée de voir la meconnaissance du grand public sur les enjeux pétroliers du Soudan … il faut que l’info passe !!!
    il est clair que les USA ont tout interet pour que la guerre existe et se poursuive .

  25. Elisabeth 26 mars 2006 à 15:43

    “Problème : s’il devient très cher, des méthodes d’extraction couteuse en énergie et polluante vont devenir rentable….. c’est le serpent qui se mord la queue.” …
    oui + gros pb à venir avec les bio-carburants qui vont accroitre pénurie d’eau planétaire de manière phenomenale … et risque de faire grimper les prix des mat 1eres agricoles pour l’homme : inquietant !!!

  26. Romain 26 mars 2006 à 17:26

    Je vous conseil à tous la lecture de la “face cachée du pétrole” que je viens de terminer…
    EDIFIANT
    J’espère que nous pourrons avoir Eric Laurent en itw rapidement, j’ai lancé la “procédure”
    http://www.amazon.fr/exec/obidos/ASIN/225920323X/qid=1143386706/sr=8-1/ref=sr_8_xs_ap_i1_xgl/403-4442798-0660404

  27. Olivier Daniélo 26 mars 2006 à 19:15

    Bonjour Wagner,
    Vous écrivez : “Le diesel obtenu est très propre car le charbon est purifié pendant sa transformation.”
    “propre” est à mon sens mal choisi – L’impact CO2 (gaz à effet de serre) est aussi élevé qu’il y ait ou non “purification”.
    @+

  28. Elisabeth 26 mars 2006 à 19:19

    Romain “Je vous conseil à tous la lecture de la “face cachée du pétrole” que je viens de terminer…
    EDIFIANT”
    j’étais pile poil dans le jardin …. en train de le lire , passionnant , et en + tres facile à lire tellement on apprend de choses et il est captivant !!

  29. Olivier Daniélo 26 mars 2006 à 20:24

    Parmi les bouquins à ne pas rater sur le thème Energie (pétrole) – Climat :
    Le plein, s’il vous plaît ! (février 2006)
    Jean Marc Jancovici – Alain Grandjean
    Un commentaire sur ce livre :
    ———————————————–
    Alternatives Economiques, 28 février 2006 (Marc Chevallier),
    ” Vous pensiez que le changement climatique allait être stoppé parce que votre futur sèche-linge sera plus économe en énergie, que votre voiture roulera au biocarburant, qu’EDF plantera quelques éoliennes et que les industriels respecteront le protocole de Kyoto ? Dans un style direct et très pédagogique, Jean-Marc Jancovici et Alain Grandjean battent en brèche l’idée relativement répandue – notamment par les médias, dont ils pointent la responsabilité – selon laquelle la lutte contre l’effet de serre s’effectuera sans bouleverser les modes de vie des pays riches. (…)”
    ——————————————————-
    Plus d’infos : http://www.manicore.com/documentation/articles/plein_critiques.html
    @+

  30. wagner 26 mars 2006 à 21:07

    Bonjour Daniélo
    L’expression charbon propre est utilisée lorsque toutes les pollutions du charbon autres que le CO2 sont piégées. Ces pollutions responsables des pluies acides en Allemagne.
    L’avantage de ce diésel de charbon est de ne pas avoir besoin de pot catalytique.
    Pour ne pas avoir de CO2, il faut remplacer le charbon par le bois.
    Il est vrai que de nos jours l’expression charbon propre est aussi utilisé lorsque le CO2 est piégé dans une centrale électrique au charbon.
    Pour le diésel de Charbon, impossible de piéger le CO2.

  31. Olivier Daniélo 26 mars 2006 à 23:28

    Wagner
    (pour info mon prénom est Olivier)
    Vous écrivez : “L’expression charbon propre est utilisée lorsque toutes les pollutions du charbon autres que le CO2 sont piégées.”
    Oui, c’est bien ce que je dit, c’est une expression très maladroite étant donné que cela laisse croîre que ce combustible est propre.
    Vous écrivez : “Il est vrai que de nos jours l’expression charbon propre est aussi utilisé lorsque le CO2 est piégé dans une centrale électrique au charbon. Pour le diésel de Charbon, impossible de piéger le CO2.”
    Peut-on tout mettre le CO2 dans un grand trou ?
    Les recherches sur la séquestration du carbone en sont à leur début et il n’est pas du tout sûr qu’elles aboutissent un jour à un bilan carbone positif (fuites avant ou après “séquestration”, diminution du rendement des centrales thermiques etc.) – C’est pour l’instant un argument marketing pour continuer à gaspiller, pour extraire encore plus de pétrole dans les puits vieillissants où l’on injecte ce CO2 (Enhanced Oil Recovery – EOR ) – Pour résumer : une belle hypocrisie.
    @+

  32. Olivier Daniélo 26 mars 2006 à 23:32

    Je viens de découvrir que votre prénom est Laurent.
    @+

  33. François 27 mars 2006 à 07:24

    Je n’ai rien contre Eric laurent, mais ses ouvrages relèvent davantage de la docufiction que de la rigueur scientifique.
    Pour ce qui est de l’analyse de la stratégie chinoise, j’ai lu un article très intéressant dans la revue Afrique contemporaine n°216 “la compétition énergétique en Afrique entre les USA et l’Inde”

  34. wagner 27 mars 2006 à 13:10

    Bonjour Olivier Daniélo
    Trois remarques
    Pour être très précis, ce sont les fumées qui sont propres. Ainsi dans une centrale au charbon normal, les fumées sont noires alors que avec une centrale dite “propre” pas de fumée noire pour le plaisir des voisins de la centrale.
    Le gaz naturel est considéré comme une énergie propre car il ne produit pas de fumé noir.
    (voir cet article Gaz Métro – Une énergie propre
    http://www.corporatif.gazmetro.com/Corporatif/SecuritePrevention/fr/HTML/102_fr.aspx)
    Ainsi une voiture qui fonction au Gaz naturel est dite “voiture propre”.
    Concernant le stokage du CO2, il ne marche que sur les installations fixées mais s’il peut y avoir des doutes sur le stokage à long terme.
    Enfin quelques que soient les développement de l’éthanol du Sun Diesel et de l’hydrogéne.. cela n’empechera pas l’occident de devoir faire un très gros éffort d’économie d’énergie pour réduire vraiment la dépendence énergétique et la pollution.

  35. wagner 27 mars 2006 à 13:14

    Correction
    l’article “Gaz Métro – Une énergie propre” est à l’adresse suivante.
    http://www.corporatif.gazmetro.com/Corporatif/SecuritePrevention/fr/HTML/102_fr.aspx

  36. Isabel 28 mars 2006 à 14:49

    J’ai également lu “La face cachée du pétrôle” D’Eric Laurent – passionnant et cela donne à réfléchir sur notre comportement. Je ne peux que le recommander. Je ne suis pas d’accord avec le terme docufiction qu’utilise François concernant ses ouvrages. S’il est vrai que la forme nous entraîne dans ses enquêtes comme dans un thriller (c’est un +), le contenu s’appuie sur des faits toujours vérifiés avec soin. L’auteur précise toujours (dans les interviews que j’ai entendu) qu’il ne s’agit pas d’une thèse, mais de faits vérifiés lors d’une très longue enquête.
    Au fait, nouvelle sur les forums, que signifie “itw” ?
    Ravie de tomber sur un forum sérieux !

  37. Elisabeth 28 mars 2006 à 14:53

    merci pour le compliment
    itw : interview !
    ah tres tres bientot !!!

  38. Isabel 28 mars 2006 à 14:55

    Oublié de dire : j’avais également lu trois semaines auparavant “le rapport secret (!) du pentagone sur le changement climatique” commandité par “Yoda” dont parle Eric Laurent dans son livre. Je l’avais trouvé par hazard chez Eyrolles et cela m’avait intriguée. Intéressant et interpellant.

  39. Olivier Daniélo 30 mars 2006 à 16:49

    Laurent a écrit : “Bonjour Olivier Daniélo”
    Bonjour Olivier, c’est suffisant, merci.
    Laurent a écrit : ” Pour être très précis, ce sont les fumées qui sont propres. Ainsi dans une centrale au charbon normal, les fumées sont noires alors que avec une centrale dite “propre” pas de fumée noire pour le plaisir des voisins de la centrale.
    Le gaz naturel est considéré comme une énergie propre car il ne produit pas de fumé noir. ”
    C’est à croire que tu le fais exprès : j’abandonne.
    Bye

  40. Nam 2 avril 2006 à 16:46

    si vous êtes sensibles au sujet et que vous voulez agir pour déclencher une prise de conscience … vous pouvez soutenir une 1ière : une expédition à la voile, le premier passage du Nord-Ouest sans moteur !
    http://www.babouche-nw.com

  41. Elisabeth 2 avril 2006 à 20:00

    Oui, je suis sensible au sujet !
    merci

  42. Elisabeth /Prince ALBERT 17 avril 2006 à 02:15

    Le Prince Albert de Monaco, est arrivé dimanche au pôle Nord après une expédition en traîneau à chiens de 4 jours .
    Il a lancé au terme de son voyage un cri d’alarme contre le réchauffement de la planète, disant avoir vu “des canaux ouverts à peine gelés assez proches du pôle”..
    Le prince avait entamé jeudi une expédition en océan Arctique, avec l’objectif d’atteindre dimanche le pôle Nord, devenant ainsi le premier chef d’Etat à réaliser cet exploit.
    “Il faut essayer de trouver des solutions, avec les scientifiques bien sûr, mais avec tout un chacun: je pense que tout le monde dans ses comportements peut apporter sa petite contribution à un effort tout à fait global et extraordinaire”, a-t-il lancé.
    SOURCE : FRANCE 2 / 17/04/06

  43. Elisabeth / prince ALBERT 17 avril 2006 à 13:02

    Albert II au Pôle Nord pour attirer l’attention sur le réchauffement climatique
    AP | 16.04.06 | 20:28
    MONACO (AP) — Après quatre jours en traîneau à chiens sur la banquise, le prince Albert II a atteint le Pôle Nord dimanche, une expédition qui avait notamment comme objectif “d’attirer l’attention du plus grand nombre sur les conséquences du réchauffement climatique”, a annoncé le Palais de Monaco.
    D’après le communiqué, Albert a planté le drapeau monégasque puis celui du Comité international olympique (CIO) dont il est membre, avant de déclarer: “L’aventure humaine exceptionnelle que nous venons de vivre ne doit pas nous faire oublier que notre planète est en grand danger et que nous devons -plus que jamais- nous mobiliser pour sa sauvegarde”.
    Sous l’effet du réchauffement climatique, la calotte glacière arctique décroît de 9% chaque décennie, selon les images satellite.
    … Pauvre prince, s’il savait ! il devrait lire le blog finance …
    il sait peut etre sans oser le dire ….

  44. Jean 20 novembre 2006 à 22:23

    S’informer, réfléchir, discuter, c’est bien mais ne croyez-vous pas qu’il est maintenant plus que temps de passer vraiment à l’action?
    Si vous êtes vraiment motivés pour avancer dans la recherche de solutions au problème du réchauffement climatique (qui n’est pas le seul problème, n’oublions pas la biodiversité qui diminue, les océans qui se vident, l’érosion des terres arables, la pollution de l’eau, de l’air, des sols, etc…), je recherche des partenaires (c’est-à-dire des gens comme vous, si, si !) pour développer une organisation engagée dans cette voie: “O”.
    L’idée: les petits gestes dont tout le monde parle sont insuffisants, il est nécessaire de modifier plus en profondeur notre mode de vie, c’est à dire, entre autres, ne plus prendre l’avion, se passer de la voiture le plus souvent possible (le mieux étant de ne pas en acheter), changer ses habitudes alimentaires (moins de viande, de fraises en février, de raisin d’Afrique du Sud), habiter près de son travail et plutôt dans un appartement en ville, et moins consommer en général…
    Rien d’impossible, et pourtant ces changements nécessaires sont très difficiles à accepter parce que contraires au fonctionnement actuelle de notre société, basé sur la production (et donc le travail, l’emploi, l’utilité sociale et le statut qui lui sont associés) et la consommation (et donc l’appartenance à un groupe social et la recherche du prestige) de biens et de services, ce qui s’accompagne toujours ou presque de pollutions diverses. Comme nous avons tous besoin de travailler et que nous voulons tous accéder à une certaine reconnaissance sociale, agir efficacement contre le réchauffement climatique est très difficile, nous n’y arriverons pas si nous ne donnons pas de la valeur sociale (de l’estime, de l’admiration, de l’envie) aux conduites à tenir.
    Objectif: renverser la vapeur en valorisant socialement ceux qui agissent de manière responsable (c’est à dire qui cherchent à minimiser leur empreinte écologique), essayer d’imaginer un mode de vie durable et accessible à tous et enfin, ce qui rejoint un peu le premier point, inventer d’autres moyens de cohésion et de valorisation sociale que le travail et la consommation, ou alors les orienter vers des activités environnementalement soutenables.
    Si vous êtes intéressé, allez faire un tour sur le site suivant:
    http://jean.chamel.free.fr/o
    et n’hésitez pas à me contacter pour plus d’informations en écrivant à contactero@gmail.com

  45. dino 3 décembre 2006 à 22:54

    Un vrai moyen de passer à l’action pour lutter contre le réchauffement ?
    Réintroduire les dinosaures. Source naturelle et quasi inépuisable d’énergie et de nourriture pour toute la planète.
    Tout est expliqué sur le site en français : http://www.thedino.eu

  46. Elisabeth 3 décembre 2006 à 22:59

    Certes, certes, il n’y a pas plus simple ?
    En tout cas, le réchauffement climatique s’accélère .
    Il va bientot avoir de la place pour les dinosaures au Sud de l’Espagne et dans les pays du Magrehb

  47. Elisabeth 25 janvier 2007 à 14:35

    Merci bcp à Risques pays blog pour sa synthèse de l’article et ses éloges
    Merci encore.
    http://risquespays.blogs.com/risques_pays_/2006/04/risque_environn.html

  48. monnier 27 avril 2007 à 16:08

    bonjour!je suis élève en 2° et j’etudie en ce moment ce sujet en ECJS(education civique,juridique et sociale)où d’ailleurs notre professeur nous a demandé de faire un dossier.mon sujet est “les conséquences du réchauffement climatique sur l humanité”!je dois reconnaitre que j’ai trouver beaucoup de sites ecologistes sur les points négatifs du réchauffement climatique,mais très peu sur les points entre guillemets “positifs”!je vous écrit pour savoir si vous pourriez m’énoncez des autres points qui pourraient être positifs car vos connaissances sur ce sujet sont beaucoup plus importante que les miennes!!je vous remercie d’avance de bien vouloir me répondre et si possible dans les plus bref délais car je doit rendre mon dossier dans environ 1 semaine!merci

  49. Elisaabeth 27 avril 2007 à 17:12

    ach ! dans les plus brefs délais …
    je reflechis, je regarde , je cours et j’y vole et je vous tiens au courant :)
    Une idée : allez chercher du cote de Poutine et de la Russie qui se frottent les mains car cela devrait permettre de bboster une nouvelle production agricole impossible avec les froids polaires
    a verifier que cela soit tout à fait positif tout de même, la je vous laisse bosser ;)

  50. Elisabeth 27 avril 2007 à 17:21

    A lire et méditer , attention cela dtae de 2004
    http://www.lautremonde.ouvaton.org/article.php3?id_article=64

  51. el gringo 27 avril 2007 à 18:40

    La passage du Nord du Canada en bateau entre l’Atlantique et le Pacifique.
    Exploitation plus facile de l’Antartique, du Nord du Canada et du Groenland.
    La Russie pourrait augmenter ses surfaces cultivables recouvert par la toundra.
    Des hivers encore plus doux que celui que l’on vient de la connaitre.
    Pour le reste c’est très négatif.

  52. Elisabeth 27 avril 2007 à 20:16

    “La Russie pourrait augmenter ses surfaces cultivables recouvert par la toundra.”
    oui , j’entends autour de moi pas mal de personnes qui en parlent , mais jusqu’à l’heure actuelle , je n’ai trouve qu’une phrase sur le sujet … dans un article que je ne retrouve plus;),
    mais pourtant la chose est d’importance car cela renforcerait encore le poids de la Russie.
    Merci el gringo, de + en + plus d’etudiants sur le blog ! nous sommes aussi là pour cela
    gag , mon fils a fait un TPE sur les journaux gratuits … sans que je lui souffle l’idée 1 seconde , j’ai appris pas mal de choses.

  53. monnier 27 avril 2007 à 20:38

    merci de m’avoir répondu aussi vite!!je vais tout dee suite suivre votre conseil et aller jeter un coup d’oeil sur cet article!merci encore!

  54. monnier 27 avril 2007 à 20:38

    merci de m’avoir répondu aussi vite!!je vais tout dee suite suivre votre conseil et aller jeter un coup d’oeil sur cet article!merci encore!

  55. monnier 27 avril 2007 à 20:38

    merci de m’avoir répondu aussi vite!!je vais tout dee suite suivre votre conseil et aller jeter un coup d’oeil sur cet article!merci encore!

  56. Elisabeth 27 avril 2007 à 20:52

    Bon courage !!! pas toujours “marrant” de bosser avec le soleil ..
    pour mon bac en 1981 (….) j’avais les elections, Rolang Garros et la navette spatiale … grrrr.

  57. Elisabeth 27 avril 2007 à 20:57

    “Cependant, le réchauffement climatique aura aussi des effets bénéfiques, l’enrichissement en CO2 de l’atmosphère favorise la pousse des plantes.
    Dans le même temps, des hivers plus courts et plus doux rallongent la période de croissance des végétaux et aussi la saison de pâture pour le bétail (de 10 à 20%). Ainsi, l’agriculture devient de plus en plus productive dans les régions de moyenne montagne.
    Enfin, des terres non cultivables aujourd’hui, comme la toundra de Sibérie, pourrait le devenir, grâce au dégel et à des précipitations plus importantes.

  58. Conséq.agricoles 27 avril 2007 à 20:59

    Agriculture :
    “AGRICULTURE Jusqu

  59. klx 1 juin 2007 à 10:26

    merci pour tt ces infos, quid des problèmes de défense ?
    de nouveaux conflits économiques entre états seraient-ils à prévoir ?

  60. Elisabeth 5 décembre 2009 à 19:59

    Beaucoup de choses à dire depuis, j’essaie de faire le point

  61. Elisabeth 5 décembre 2009 à 20:05

    L’ouverture de l’Arctique au fret pourrait créer des tensions commerciales
    HALIFAX (Canada) – L’Arctique, dont les richesses naturelles attisent la convoitise, ne fera sans doute pas l’objet d’une guerre de l’avis du Canada, mais son ouverture au trafic commercial, avec la fonte des glaces, pourrait provoquer des tensions entre nations.
    “L’Arctique n’est pas menacé par un conflit militaire conventionnel”, a jugé samedi le chef des forces armées canadiennes, le général Walter Natynczyk, lors d’un forum consacré à la sécurité à Halifax, au Canada.
    “L’Arctique est un environnement très dur, difficile à pratiquer”, a-t-il expliqué. “Si quelqu’un s’avisait à envahir l’Arctique canadien, ma première tâche serait d’aller le secourir”, a-t-il ironisé.
    Un point de vue partagé par le général américain Victor Renuart, commandant de la défense aérospatiale nord-américaine (Norad), et par Espen Barth Eide, vice-ministre norvégien de la Défense.
    Les trois responsables s’accordent à minimiser la portée des récentes patrouilles aériennes et maritimes russes dans cette région potentiellement riche en ressources énergétiques, mais dont les frontières font l’objet de contentieux entre les cinq Etats riverains (Etats-Unis, Russie, Norvège, Canada et Danemark).
    “Nous devons suivre de près ces développements, mais il n’y a pas de raison de s’alarmer”, a jugé M. Eide.
    “Il existe toujours un risque de conflit. Mais il y a plus de raisons de penser que si nous jouons bien nos cartes, les Russes et nous serons en mesure de travailler ensemble” dans l’Arctique, a-t-il ajouté.
    Outre la Russie, les Etats-Unis, le Canada et l’Union européenne, notamment, s’intéressent aux fonds de l’océan Arctique. Les services géologiques américains estiment que ces derniers pourraient receler 13% des réserves de pétrole et 30% des réserves de gaz naturel non découvertes de la planète.
    Pour Stephen Carmel, un des vice-présidents de l’armateur américain Maersk Line, le problème potentiel le plus imminent en Arctique est lié à l’ouverture de nouvelles routes maritimes et à leur impact sur les flux du commerce mondial.
    “Cela aura des conséquences bien au-delà des frontières de l’Arctique”, a-t-il souligné.
    Le transport de marchandises entre Europe et Asie transite essentiellement via le canal de Suez, a-t-il fait valoir. Or, l’ouverture du passage du Nord-Ouest arctique, où la glace pourrait avoir entièrement fondu d’ici 2050 à cause du réchauffement climatique, pourrait réduire de 40% la distance entre les deux continents.
    Un détournement du trafic commercial au profit de l’Arctique réduirait les revenus que l’Egypte tire de l’exploitation du canal de Suez, et qui constituent sa deuxième source de devises étrangères.
    “Si l’on retire ça, cela devient un facteur d’instabilité pour l’Egypte et ainsi pour tout le Moyen-Orient”, a-t-il souligné.
    Une telle évolution aurait également des conséquences sur le prix des marchandises au niveau mondial, et les Chinois seront “les grands gagnants”, a prévenu M. Carmel.
    Selon lui, une route maritime polaire rendrait notamment les produits chinois meilleur marché aux Etats-Unis, au détriment de la production locale.
    “Il est clair que les agriculteurs de la côte ouest ne vont pas apprécier et qu’ils vont réagir”, a-t-il estimé, en prédisant que “ce genre de problème va s’étendre à des centaines de produits et entraîner des frictions commerciales”.
    “C’est ce genre de chose qui provoque les conflits”, a conclu l’armateur. “Ce sont ces conséquences sur le commerce mondial qui vont vraiment changer le monde, pas le fait d’obtenir quelques barils de pétrole de plus dans l’Arctique”.
    (©AFP / 22 novembre 2009 17h13)

  62. JP 6 décembre 2009 à 00:52

    Hum, le monsieur juste ci-dessus a dit (au moins) une ânerie.
    En réalité, le raccourcissement de 40% de la route entre le Chine et les ports de la côte Est américaine ne changera pas grand chose au prix final des exportations chinoises. D’une part, parce que le cout du transport maritime entre pour peu dans le prix final, et d’autre part parce que la distance parcourue est elle même une composante mineure du cout du transport (ce qui coute le plus ce sont la manutention portuaire et autres faux-frais).
    Dans le même ordre d’idée, j’en profite en passant pour signaler que l’idée “acheter local pour limiter l’émission du CO2″ est assez souvent un mauvais calcul, sachant que 10 ou 20 milliers de kilomètres en cargo demandent moins d’énergie qu’un seul millier réalisé en camion.

  63. I am really happy to read this blog posts which consists of plenty of useful facts, thanks for providing these kinds of information.|

  64. Mikayla 26 janvier 2019 à 21:04

    Now it’s time to choose your particular investments.

  65. Natalia 27 janvier 2019 à 00:05

    It’s remarkable in favor of me to have a web site, which is useful in support of my experience.

    thanks admin

  66. Steve 27 janvier 2019 à 10:49

    Thanks in your curiosity in Investment Advice.

  67. Henry 28 janvier 2019 à 08:30

    Hmm it seems like your website ate my first comment (it was super
    long) so I guess I’ll just sum it up what I submitted and
    say, I’m thoroughly enjoying your blog. I as well am an aspiring blog blogger
    but I’m still new to everything. Do you have any helpful hints for rookie
    blog writers? I’d really appreciate it.

  68. Aurora 5 février 2019 à 17:08

    Financial advisors enterprise is people business.

  69. address 7 février 2019 à 17:51

    I just want to tell you that I am just new to blogs and honestly loved your blog. More than likely I’m going to bookmark your blog post . You really have awesome articles and reviews. Thank you for sharing with us your website page.

  70. Lucienne 8 février 2019 à 10:01

    All kinds of investments come with sure dangers.

  71. Lucile 9 février 2019 à 03:18

    All types of investments come with certain dangers.

  72. Karma 11 février 2019 à 08:16

    That is true for investment advice as properly.

  73. Kindra 12 février 2019 à 02:52

    Investors do pay direct and oblique prices.

  74. Shantell 12 février 2019 à 03:21

    Schwab Clever Portfolios invests in Schwab ETFs.

  75. Celinda 16 février 2019 à 03:02

    Thank you for your interest in Investment Advice.

  76. Florrie 17 février 2019 à 02:45

    Now it’s time to decide your specific investments.

  77. John Deere Technical Manuals 19 février 2019 à 00:50

    Hello There. I found your blog using msn. This is a very well written article. I will be sure to bookmark it and return to read more of your useful info. Thanks for the post. I’ll certainly comeback.