Le Blog Finance

On n’a pas de pétrole … mais on a du colza

Environnemt2020colza_1Comme le dit le célèbre slogan, en France on n

Partager cet article

Article de

26 commentaires

  1. christine 3 décembre 2005 à 09:42

    C’est une “mine d’or” ce colza, déjà son huile est réputée pour faire chuter le taux de mauvais cholestérol, maintenant source d’energie… et quoi de plus joli qu’un champ de colza tout fleuri jaune… pourvu qu’il y ait de la suite dans cette “idée”!

  2. alpagueur.be 3 décembre 2005 à 11:20

    Ce qui est important en matière de carburant huile végétale, c’est la compréhension de l’utilisation huile végétale pure utilisée indépendament des pétroliers.
    Et dans cette affaire il y a des gros sous, et des taxes… en jeu
    Le moteur Diesel utilisé, soit pour se déplacer soit en cogénération tourne parfaitement à l’huile pure, encore faut-il que les constructeurs et leurs associations échappent au cartel pétrolier, la fabrication de moteurs adapté en usine pour tourner avec différents carburant, c’est possible, on pourrait même imaginer des moteurs à multi-injection, voir avec des injecteurs à pression variable etc etc…
    C’est par l’affranchissement des pétroliers que l’on avancera ds toutes les énergies autres que le pétrole…
    Le reste n’est qu’une affaire de mauvaise volonté politique..

  3. elisabeth 3 décembre 2005 à 11:53

    effectivement, une de mes meilleures amies , journaliste ainsi que son mari dans les deux réferences francaises de la Presse Agricole (salut Isabelle !!) estiment que ce sont les méthodes de raffinage qui vont vraiment faire la différence ds cette affaire, s’il n’y a pas de volonté politique / economique a ce niveau là , cela fera difficilement bouger les choses
    D’un autre cote , nous nous retrouvons svt à mdi entre collègues pour discuter … et accessoirement pour manger : parmi eux des adherents ou élus greenpeace / vert/ ecolo / motiv(e) et nous nous posons une grave question sur le nouvel équilibre que risque de créer l’usage des biocarburants au niveau mondial
    que vont devenir les pays fortement producteurs de petrole face à cette culture plus occidentale qu’africaine ou moyen-orientale : l’équilibre du monde risque d’en etre changé ..
    Dificile de tout prendre en compte et de trouver un interet commun à tous les pays …
    On ne peut déstabiliser l’economie mondiale comme cela ..d’autant + que les pays pétroliers sont aussi nos clients …!

  4. elisabeth 3 décembre 2005 à 11:56

    sur les taxes… en jeu ..
    effectivement , nousen reparlerons , je prepare un post avec petit cours de fiscalité associé …

  5. elisabeth 3 décembre 2005 à 12:11

    ” la fabrication de moteurs adapté en usine pour tourner avec différents carburant, c’est possible, on pourrait même imaginer des moteurs à multi-injection,”
    Excellente émission sur le sujet sur M6 il y 15 jours (Capital je crois) sur ce qui se passe au Brésil avec la canne à sucre . Les constructeurs ont déjà modifié leurs moteurs en conséquence … pourquoi cela n’est pas le cas chez nous ?
    cf article
    http://www.webzinemaker.com/admi/exec/print.php3?ident=buggyfunclub&rubr=2&id=281443
    ————————————————
    « Capital » nous a donné l

  6. elisabeth 3 décembre 2005 à 12:22

    1000 fois merci pour le lien !!!!!
    http://home.tiscali.be/nomoreillusions/biocarburant.html
    le week end ne sera pas de trop pour le consulter !!!
    vraiment merci !!!!

  7. elisa 7 décembre 2005 à 09:55

    source : France Agricole
    ——————————
    Oléagineux : le colza se stabilise
    Les cours du colza se sont plutôt stabilisés mardi, après le recul enregistré la veille. L’annonce d’une possible révision du barème de défiscalisation des biocarburants en Allemagne pèse sur le marché depuis quelques semaines. Les échanges sont peu actifs en raison de la réticence des vendeurs à s’engager. Le marché des huiles végétales (tournesol et colza) a été mieux orienté mardi, soutenu par une réduction des disponibilités sur les périodes rapprochées (décembre/janvier).

  8. Paul Clark 17 décembre 2005 à 01:23

    Great blog. It’s nice to be here! Slot will Chips unconditionally: http://www.chron.com/ , Chips will Table unconditionally Big Corner is always Industrious TV , right Boy will Con Chair without any questions Percieve Bet Kill – that is all that Table is capable of

  9. bricomax95 23 décembre 2005 à 16:53

    Bonjour,
    Tout pour modifier sa voiture diesel en bi carburation.
    electrovannes de plusieurs types, pompes de gavages pompes a carburant réchauffeurs de 300w en 12 et 24 v durityes, tuyaux, réservoir en aluminium conseils…
    livraison des pieces en colissimo en J+2 sur toute l’

  10. Elisabeth/ CONERGY 2 février 2006 à 14:30

    Jeudi 2 février 2006 Conergy (cgy gr)
    Conergy est un fournisseur de systèmes d

  11. Elisabeth / CONERGY 2 février 2006 à 14:33

    Le graphique

  12. Samuel 16 avril 2006 à 17:29

    Bonjour,
    Je suis à la recherche d’huile de colza brute. Quelqu’un connaîtrait-il une/des addresses dans la Vienne ou l’Indre et Loire? Merci de votre aide.

  13. veronique 31 août 2006 à 13:04

    Je découvre ce site et les explications sur l’interêt du colza. (très bien fait d’ailleurs).
    Pourtant je suis surprise qu’un des aspect n’ait même pas été abordé, à savoir la culture du colza. Savez-vous que c’est une plante difficile à cultiver qui demande beaucoup d’engrais et de pesticides. Est-ce que l’on ne se mord pas la queue dans cette histoire. Ce que l’on gagne d’un côté on le perd de l’autre ? Curieux tout de même que l’info soit toujours tronquée.
    véronique

  14. Elisabeth 31 août 2006 à 13:35

    merci bcp pour l’info et les compliments .
    Il est vrai que dans le domaine des bio-carburants on a parfois tendance à effectuer un bilan global.
    J’insiste de + en + sur le fait que si certes la culture des cereales permet de s’affranchir des couts du petrole, cela risque de reporter le pb sur l’eau qui pourrait etre le nouvel “or” bleu de demain.

  15. el gringo 31 août 2006 à 22:04

    Comme déjà dit, l’agriculture ne s’affranchit pas du pétrole. Il en faut pour les engrais, les pesticides, les tracteurs, le raffinage, le transport et la distribution. Quelle est la quantité de pétrole par tonne de colza produit ?
    Si on devait remplacer le pétrole par le colza pour l’automobile, il faudrait déjà y consacrer 80 % des surfaces cultivables en France. On oublie que le Brésil possède d’immenses surfaces pour cultiver la canne à sucre.
    De plus produire du colza pour se chauffer est tout simplement aberrant. Le colza est produit à partir de l’énergie du soleil et la photosynthèse a un rendement très faible. Le bois produit moins de dégats dans la nature que l’agriculture intensive à tout point de vue.
    Pourquoi ne pas utiliser directement l’énergie solaire qui aura toujours un meilleur rendement que la photosynthèse ou bien des pompes à chaleur avec des sources de chaleur souterraines liquides ou solides (qui sont en fait une forme de stockage de l’énergie solaire) ? 95 % des suédois se chauffent avec des pompes à chaleur. Combien de gens connaissent le principe du puit canadien ?
    On estime que le chauffage d’une maison classique nécessite 20 litres de fuel par m2 par an.
    Une maison très bien isolée descend à 5 litres.
    Une maison écologique peut descendre à 1.5 litre (on peut utiliser d’autres énergies que le fuel évidemment).
    Il faut environ 20 m2 de panneau solaire pour chauffer une maison bie isolée de 4 personnes ayant une surface de 100 m2.

  16. Elisabeth 31 août 2006 à 22:26

    a l’heure actuelle le cout du photovoltaique est néanmoins relativement elevé
    cf.
    Photovoltaïque : vers une réduction des coûts

  17. el gringo 31 août 2006 à 23:41

    Je pensais surtout au chauffage solaire thermique (rendement des panneaux de 80%) même si il faut toujours avoir un système d’appoint pour les coups durs.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Chauffe-eau_solaire
    La production d’électricité diminuera vraiment le jour où on démocratisera les lampes en passant à un rendement lumineux de 90% pour les LED au lieu des 8% des lampes à fil incadescent ou des 20% du neon. L’éclairage représente encore la moitié de l’usage de l’électricité en France.
    Le puit canadien est basé sur le simple constat que la température à différentes profondeurs sous terre subit une variation d’amplitude beaucoup plus faible qu’en surface, restant autour de 15 °C.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Puit_canadien
    La VMC avec un échangeur de chaleur entre l’air froid pur qui entre et l’air chaud vicié qui sort permet aussi de récupérer une grande partie de l’énergie rejetée à l’extérieur (jusqu’à 90%).
    Sinon un forum très actif sur ces sujets.
    http://forums.futura-sciences.com/forum110.html
    Sur le photovoltaique, je serais un peu mauvaise langue. On sait fabriquer des processeurs ayant 300 millions de trnasistors pour quelques dizaines d’euros mais on sait pas faire de simples panneaux solaires de quelques mètres carrés.
    Le problème du photovoltaique sera résolu le jour où on saura stocker de l’électricité sans utiliser de métaux lourds (genre batteries de voiture) mais avec des piles à combustible par example.

  18. FAUCHEUX christian 6 septembre 2006 à 19:46

    toujours etonne qu on parle pas chauffage domestique a l huile colza…d autres sites parlent de difficultes techniques non resolues pour l instant…alors comment le lycee se chauufe t il…j ai une grande ferme a transformer en appart…alors j attends la bonne information pour la chauffer avec ma production

  19. rincevent 22 janvier 2007 à 17:59

    Le protocole semble bien mal en point et l’Europe de plus en plus isolée.
    Voir cet article: “Kyoto coule l’Europe”. http://skyfall.free.fr/?p=37

  20. el gringo 21 février 2007 à 22:31

    Des micro-algues à l’étude pour produire du biocarburant
    LE MONDE | 21.02.07 | 17h24
    Tout juste promus en France, les biocarburants issus de l’agriculture pourraient devoir faire face à l’avenir à un concurrent inattendu : les micro-algues. Leur très petite taille – de l’ordre de 2 à 40 millièmes de millimètre – est inversement proportionnelle à leur teneur en lipides, dont peut être tiré le biodiesel. “Certaines espèces de micro-algues produisent des stocks de lipides allant jusqu’à 80 % de leur poids lorsqu’elles sont soumises à des stress comme la privation d’azote ou une augmentation brutale de lumière”, explique Olivier Bernard, chargé de recherche à l’Institut national de recherche en informatique et en automatique (Inria) de Sophia Antipolis.
    Les nombreux atouts de ces micro-organismes font rêver les chercheurs. “Les micro-algues ont un rendement à l’hectare 30 fois supérieur à celui des oléagineux terrestres comme le colza ou le tournesol”, continue Olivier Bernard. Elles ont aussi l’avantage de pousser beaucoup plus vite. En moyenne, leur population double chaque jour. Ainsi, selon Jean-Paul Braud, gérant d’Innovalg, entreprise qui cultive les micro-algues, “un hectare et demi de culture en bassins sous serre suffit chaque année à produire plusieurs tonnes d’algues, même en cas de mauvaises conditions climatiques”. Ce qui n’est pas anodin quand on sait que l’espace de culture est un facteur limitant dans le modèle économique des biocarburants. En effet, ajoute Olivier Bernard, “pour faire rouler tous les véhicules au biocarburant végétal, il faudrait semer du colza sur toute la superficie de la France”.
    Quant à l’impact sur l’environnement, il est quasiment nul. Alors que les biocarburants des céréaliers ne peuvent se passer d’engrais et de pesticides, les micro-algues se nourrissent d’azote, de phosphates et de gaz carbonique. “On peut très bien imaginer des cultures d’algues installées à côté d’industries polluantes, et arrosées avec des eaux usées agricoles ou urbaines.”
    Ce qui s’annonce comme une innovation technologique n’en est pour l’instant qu’au stade de projet. En France, un programme de recherche, coordonné par Olivier Bernard, étudie l’élaboration d’un modèle viable de production. Ce programme, qui a démarré en décembre 2006, est financé sur trois ans à hauteur de 2,8 millions d’euros. Il réunit des centres de recherche tels que l’Inria, le CNRS, le Commissariat à l’énergie atomique, des universités, le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement, l’Ifremer et une PME, Valcobio.
    LA QU

  21. ditch 27 août 2007 à 20:16

    bonjour,pourquoi ne pas utiliser le biogaz fabriquer à partir de déchets végétaux et d’excréments d’annimaux.Au moins on gardera les terres pour nourrir la population et non pour notre confort personnel!!!!

  22. schryers hugo 29 novembre 2007 à 08:56

    Madame, Monsieur,
    Par la présente , nous avons l

  23. Reva 26 janvier 2019 à 06:00

    Fabulous, what a weblog it is! This blog provides useful data to us, keep it up.

  24. brazilian wax near me 28 janvier 2019 à 08:17

    After checking out a few of the blog articles on your blog, I really like your way of
    blogging. I saved as a favorite it to my bookmark website list and will be checking back soon. Take a look at my website too and let me know your opinion.

  25. Willie 8 février 2019 à 09:11

    Contemplate investments that provide quick annuities.