Le Blog Finance

Le marché immobilier sera-t-il calmé par la montée des taux ?

Elisabeth Studer Immobilier, Taux Commentaires fermés

1236532621_2Ce matin sur France Info, on a parlé de l’immobilier, sujet on ne peut plus brûlant alors que les prix ne cessent d’affoler acheteurs et investisseurs.

D’après François de Witt, "la hausse par la BCE du principal taux directeur européen n’aura pas d’incidence sur le marché immobilier", et il qualifie cette première remontée des taux de micro-hausse. Il considère que "la spéculation immobilière pourrait se calmer d’elle-même", à cause de l’insolvabilité des ménages (les salaires n’ayant pas suivi les prix) et à cause du nouveau plafonnement des réductions d’impôt. Le nouveau dispositif populaire va rendre les "Robien" moins attractifs, or ceux-ci tiraient le marché ces dernières années.

Le fait que 22% des Français font appel à des crédits à taux variable devrait avoir un impact sur le marché, d’autant plus que celui-là est particulièrement tendu. Et la hausse globale de 0,50% des taux en l’espace de quelques semaines ne devrait pas être neutre pour ceux qui choisissent les taux fixes. L’effet psychologique de ce type de hausse n’est pas négligeable. Pendant des années, "le taux bas" ou "l’argent pas cher" ont été des arguments choc pour pousser les gens à contracter des prêts de plus en plus longs (sur 25 et même sur 30 ans). L’effet d’annonce, "l’argent est désormais plus cher", risque d’aider le marché à se retourner.

Plusieurs analystes partagent cet avis, et ils affirment que cette remontée va calmer le marché immobilier, comme le prouve cet article du Monde que nous avions déjà cité. "Les prix ont doublé en quelques années" a déclaré hier soir un reporter dans le journal de France2 dans le dossier consacré à l’accession à la propriété. Fait important, la conseillère financière du candidat à l’achat a d’emblée mis en garde son client, "attention, les taux montent" ! Que d’informations contradictoires dans les médias depuis quelques jours sur ce marché, qui préoccupe tous les Français. Certains journalistes comme François de Witt essaient de minimiser le phénomène, mais le terrain semble être plus réactif, et répercute déjà l’information auprès des acheteurs.

Partager cet article

Article de

Les commentaires sont fermés