Le Blog Finance

La Chine exploite ses salariés

C10toy_2 La Chine ne se contente pas d’être un géant sur papier et de bâtir une nouvelle muraille pour maîtriser les investisseurs étrangers, il s’avère maintenant que l”immense majorité des plus de deux millions d’entreprises privées chinoises exploitent leurs salariés, 80% d’entre elles refusant de signer des contrats, indique une étude officielle citée jeudi par le quotidien China Daily.

Ce rapport – chinois !! – a été réalisé ces derniers mois, dans sept provinces et auprès de 2.255 sociétés, à la demande du comité permanent de l’Assemblée nationale populaire pour faire le point sur le respect de la loi du travail adopté en 1995.

"Les droits légaux des employés sont fréquemment violés dans plus de 80% des entreprises privées, en particulier dans le secteur immobilier, l’industrie légère, celle des vêtements, la restauration", a déclaré He Luli, vice-présidente du comité permanent de l’ANP, mercredi lors d’une session du comité permanent.

Selon le rapport, parmi les moins de 20% d’entreprises qui respectent la loi, la plupart des contrats sont de moins d’un an, a souligné Mme He."Les employeurs refusent de signer des contrats de longue durée pour éviter les obligations légales", a-t-elle dit, précisant que la plupart des contrats stipulent seulement les obligations des employés et les droits des employeurs.

"Certains contrats établissent même que la responsabilité de l’employeur ne peut être engagée en cas de maladie ou même de mort de ses employés, même si cela se passe sur le lieu de travail", a-t-elle affirmé, appelant le gouvernement à obliger les entreprises à respecter la loi.

Le rapport ne précise pas si des entreprises étrangères font partie du panel de celles qui ont été inspectées, mais, précise le China Daily, dans le secteur de l’habillement l’année dernière les investisseurs étrangers ont représenté 45,34% de la valeur de la production totale.

Dans un rapport publié début décembre, l’internationale syndicale CISL a accusé le Parti communiste chinois au pouvoir de s’est converti, sans aucune retenue, à un "capitalisme casino", marqué par l’enrichissement d’une minorité grâce à l’exploitation d’une masse d’ouvriers mal payés et sans aucun droit, issus des campagnes.

Partager cet article

Article de

28 commentaires

  1. Romain 29 décembre 2005 à 14:10

    Je suis allé à Hong Kong puis dans toute la Chine pendant 15 jours en juin 2005. J’ai visité une dizaine d’usine de pièces détachées automobile…
    en un mot : c’est Germinal.
    2 exemples : 1) une femme de 45 ans soudait des bougies de voitures avec un fer à souder, coincé entre ses pieds et des lunettes de soleil…
    2 )un local de 500 m² avec au fond les “toilettes” c’est à dire en fait de la porcelaine sur le mur tout du long et en espace ouvert, devant l’usine entière…
    Franchement, ça fait peur de savoir que pour quelques % de moins, nous préférons, nous européens, acheter une pièce qui provient de ce monde plutôt que des produits “socialement” plus dignes.

  2. jerome 29 décembre 2005 à 14:55

    Ok ca fait mal de voir cette misere, mais pour relativiser : La chine n’est elle pas en train de vivre ce que nous avons véccu il n’y a pas si longtemps :les enfant travaillaient à 14 ans dans les usines ou à 10 ans dans les champs, les mineurs crevaient à petit feu au fond des mines et le tout pour les profits de quelques privilégiés fortunés.
    Pour revenir sur la qualité des produits fabriqués dans les pays émergents, meme si la production semble d’un autre age et si la qualité limite pour nos produits, n’est elle pas sufisante pour les marchés auquels sont destinés les produits. Je me souviens d’un precept de la qualité totale : le juste necessaire … ni trop, ni pas assez ! La production locale n’est elle pas une réponse bien dimensionnée à l’attente des marchés concernés en terme de couts/qualité?

  3. elisabeth 29 décembre 2005 à 18:02

    jeudi 29 décembre 2005, 13h07
    L’un des journaux chinois les plus audacieux mis au pas
    PEKIN (AFP) – Trois responsables de la rédaction d’un des journaux chinois les plus populaires, le Beijing News, ont été limogés, victimes apparemment d’une politique éditoriale trop audacieuse aux yeux du régime communiste, a-t-on appris jeudi auprès de la rédaction.
    Les raisons de cette décision ne sont pas encore connues, mais ils semblent payer pour la publication d’une série d’articles sur des sujets sensibles, liés en particulier aux problèmes sociaux, ainsi qu’une ligne éditoriale audacieuse.
    Lancé en novembre 2003 le Beijing News tranche avec la plupart des journaux chinois par son ton, le choix de ses sujets et sa présentation, en particulier l’utilisation des photos.
    “La situation est assez grave”, a indiqué un des journalistes qui a requis l’anonymat par peur des représailles.
    La rédaction, qui compte 300 journalistes, a même évoqué l’option de la grève à partir de jeudi soir, a-t-il ajouté.
    “Plusieurs journalistes ont déjà arrêté de travailler aujourd’hui”, a-t-il affirmé.
    Les responsables du journal n’ont pas pu être joints jeudi, la standardiste affirmant ne pas avoir l’autorisation de passer des communications.
    Ces derniers mois, dissidents et groupes de défense des droits de l’Homme ont dénoncé une campagne de répression du gouvernement du président Hu Jintao pour mettre au pas les médias et contrôler l’internet.

  4. Ivan 5 mars 2006 à 19:46

    Certaines entreprises ont bien compris les bienfaits de la mondialisation. Exemple la société Leblon Delienne (figurines de bande dessinée) qui joue sur les deux tableaux. Elles délocalisent leur production en Chine, mais se gardent d’informer leurs clients. Le client croit donc soutenir une production française, mais achète des produits fabriqués en Chine, sans aucune des garanties du monde du travail français.

  5. Elisabeth 5 mars 2006 à 20:00

    Merci bcp pour votre lien, que je recommande aux passionné(e)s de BD !
    Elisabeth

  6. Claire 12 mars 2006 à 11:21

    Les passionné(e)s de BD peuvent aussi se faire plaisir et acheter français avec Fariboles.

  7. Elodie 14 mars 2006 à 14:39

    La Chine est aidée par une main d’oeuvre très abondante. Les employés ont le choix entre se taire et être remplacés par d’autres employés plus docile.

  8. Elisabeth / Accident usine 2 avril 2006 à 14:10

    Accidents dans des usines d’explosifs en Chine: 28 morts
    PEKIN, 2 avr 2006 (AFP)
    ——————————————————–
    Au moins vingt-huit personnes ont été tuées et dix autres portées disparues après deux explosions séparées survenues dans des usines d’explosifs et de feux d’artifice en Chine, a indiqué dimanche l’agence officielle Chine nouvelle.
    Vingt employés ont trouvé la mort dans une déflagration survenue samedi soir dans une usine de la municipalité de Zhaoyuan, dans la province de Shandong (est), selon l’agence.
    Les équipes de secours étaient toujours à la recherche dimanche après-midi de neuf personnes disparues, ajoute Chine nouvelle qui précise que l’origine de l’explosion était inconnue. Deux employés ont également été blessés.
    Dans un accident séparé, huit personnes sont mortes et une a été portée disparue dans une explosion survenue samedi après-midi dans un atelier de feux d’artifices de Wannianhong, dans la province de Shanxi (nord). La cause de l’explosion reste encore à déterminer.
    ——————————————————
    Environ 15.400 personnes sont mortes en Chine dans des accidents du travail l’an dernier, selon les chiffres officiels, considérés comme largement sous-estimés par les experts indépendants.

  9. Ivan 14 avril 2006 à 22:45

    Tu as parfaitement résumé la situation avec cet exemple.
    Le miracle économique chinois repose en grande partie sur une main d’oeuvre corvéable à merci et peu payée.
    Et pour revenir à mon exemple, en faisant fabriquer en Chine, Leblon-Delienne vient de toute évidence chercher des prix très bas, comme beaucoup d’autres entreprises françaises. Mais dans quelles conditions ?
    On ne peut pas ignorer que la Chine est un pays où les droits légaux des salariés sont régulièrement bafoués dans plus de 80% des entreprises privées. Et la précarité est grande dans les 20% des entreprises qui la respectent.
    Les chiffres ne proviennent pas d’une obscure ONG altermondialiste, mais d’un rapport officiel du gouvernement chinois !
    Certaines informations de ce rapport du Comité Permanent de l’Assemblée Nationale Chinoise ont été rapportées par l’AFP.
    http://fr.biz.yahoo.com/29122005/202/un-rapport-officiel-denonce-l-exploitation-des-travailleurs-chinois.html

  10. Caroline 15 avril 2006 à 09:39

    J’ai regardé l’émission d’Arte jeudi soir intitulée “les forçats du boum chinois”. Ces gens travaillent sept jours sur sept à raison de seize heures par jour. Ils vivent dans des conditions misérables et très précaires. Le miracle économique a un prix, qui se paie en vies humaines sacrifiées sur l’autel de la mondialisation.

  11. Elisabeth 15 avril 2006 à 12:42

    16 heures par jour !!!!! ca doit faire reflechir !!!

  12. Jerri 26 janvier 2019 à 02:43

    And that is an funding threat value taking.

  13. Dian 26 janvier 2019 à 04:30

    Financial advisors enterprise is people business.

  14. Clarita 26 janvier 2019 à 16:54

    Thank you to your interest in Funding Advice.

  15. Adrienne 26 janvier 2019 à 20:04

    Financial advisors business is folks business.

  16. Marcus 26 janvier 2019 à 21:45

    I was suggested this blog by my cousin. I am not sure whether
    this post is written by him as nobody else know such detailed about my trouble.
    You are incredible! Thanks!

  17. Pat 27 janvier 2019 à 14:12

    Investors do pay direct and oblique costs.

  18. Jesenia 27 janvier 2019 à 23:59

    Financial advisors business is folks enterprise.

  19. read this article 8 février 2019 à 00:11

    I just want to say I am new to blogging and seriously liked your blog site. Most likely I’m going to bookmark your blog . You certainly have beneficial article content. Thanks a lot for revealing your web site.

  20. John Deere Repair Manuals 11 février 2019 à 19:29

    Thanks for your write-up. Another thing is that just being a photographer consists of not only problem in catching award-winning photographs and also hardships in getting the best digicam suited to your requirements and most especially challenges in maintaining the standard of your camera. This can be very true and clear for those photography fans that are straight into capturing the nature’s interesting scenes – the mountains, the particular forests, the wild or perhaps the seas. Visiting these exciting places definitely requires a digicam that can surpass the wild’s tough setting.

  21. Lawrence 12 février 2019 à 01:50

    This is true for funding recommendation as effectively.

  22. Rodger 15 février 2019 à 01:12

    All kinds of investments include certain dangers.

  23. Jason 15 février 2019 à 01:34

    Monetary advisors enterprise is individuals business.

  24. Loyd 15 février 2019 à 02:46

    Schwab Clever Portfolios invests in Schwab ETFs.

  25. Johnny Medsker 15 février 2019 à 15:30

    How do I go about copyrighting content of my website?

  26. Cyril Chima 16 février 2019 à 11:36

    How to upload a wordpress backup on to a site?

  27. Hertha Roosevelt 18 février 2019 à 20:38

    What does it take to get started in blogging with financial compensation?

  28. John Deere Technical Manuals 19 février 2019 à 15:32

    Wanted posting. Loads of excellent writing here. I wish I saw it found the site sooner. Congrats!