Le Blog Finance

Immobilier : les loyers baissent et les bailleurs s’inquiétent !

Elisabeth Studer Immobilier, Location 8 commentaires

CaLe Parisien l’avait annoncé en juin dernier : après plusieurs années de hausse, les loyers baissent ! Le phénomène n’est pas seulement circonscrit à Paris. En effet, les exemples de "ristournes" ne manquent pas en Province. Et Capital confirme la tendance baissière dans son numéro de décembre.

Marcel Ricard, président de la Fnaim Ile-de-France, reconnaît que les montants des loyers continuent de chuter. "Les bailleurs doivent consentir des baisses lorsqu’ils relouent leurs logements". Le locataire solvable se fait de plus en plus rare, et l’offre grandit.

Capital a dressé un portrait particulièrement sombre du marché locatif dans son numéro de décembre 2005. D’après le journal, qui a battu des records de vente avec ce dossier alarmant, l’offre est si plétorique,  que dans certains endroits celle-ci ne pourra probablement – jamais – être absorbée. Il est regrettable qu’on en soit arrivé à une situation si extrême.

Aujourd’hui, en cette fin d’année 2005, alors que les périodes de vacances s’allongent, et les factures des biens inoccupés s’accumulent, les propriétaires bailleurs ne cachent plus leur inquiétude.

Surtout pour les propriétaires qui ont contracté un crédit pour financer leur achat, alléchés non seulement par la carotte fiscale du dispositif Robien, mais aussi par le niveau historiquement bas des taux de crédit. Des milliers et des milliers de Français, tout ce qu’il y a de plus moyen, que les conseillers financiers et promoteurs poussent à jouer à de riches rentiers, alors qu’ils n’ont pas d’assise financière assez solide pour faire face aux imprévus.

Partager cet article

Article de

8 commentaires

  1. M 25 mai 2006 à 22:02

    Je viens de repulier ceci
    => sauf dans des zones riches en Robien et pauvres en emploi, où les baisses de loyers sont avérées, où en est-on en matière de loyers d’après vous ?

  2. denisdid2 25 mai 2006 à 22:47

    A Metz, je viens de déménager, je paye 1000 Euros par mois pour un appartement que le précédent locataire payait 1400 Euros (il est resté vide un an…)
    L’agence qui m’a loué l’appart faisait d’ailleurs une promotion “frais d’agence divisés par deux”.
    Apparemment, c’est assez général à Metz, et beaucoup de locataire déménagent pour trouver mieux, moins cher…
    ce dont s’est d’ailleurs plaint l’agent immobilier avec qui j’ai fait l’état des lieux de sortie. “La mentalité des locataire a changé” m’a t’il dit…

  3. FAB 26 mai 2006 à 00:44

    Normal, les loyers ont pris jusqu’à 20% ces 4 dernières années var ils étaient basés sur l’indice de la construction.
    Depuis, l’indice de révision des loyers est basé en grande partie sur l’inflation et un petit peu sur les coûts de la construction.
    De plus dans le neuf pour les T2 et T3 les surfaces ont tendance à se réduire nettement donc les loyers sont en baisse pour ce type de logements.
    On voit des T2 neufs de 40m² et des T3 de 50m².

  4. Anonymous 24 juin 2006 à 19:57

    Rédigé par: bastien | 12 déc. 05 11:36:46
    Ah Capital, le “gala” de la presse économique…Une baisse des loyers…lol j’en parlerai à mon proprio…
    C’est le genre de magazine bobo facho qui veut nous faire croire que notre pouvoir d’achat ne baisse pas…Mais personne n’est dupe de toute façon.
    Rédigé par: bastien | 12 déc. 05 11:37:00
    Ah Capital, le “gala” de la presse économique…Une baisse des loyers…lol j’en parlerai à mon proprio…
    C’est le genre de magazine bobo facho qui veut nous faire croire que notre pouvoir d’achat ne baisse pas…Mais personne n’est dupe de toute façon.
    Rédigé par: Marie Poenix | 12 déc. 05 14:16:55
    Bonjour,
    Oui, les périodes de vacances locatives, of course, vu le thème abordé !
    Donc espoir déçu pour les écoliers, qui à mon avis ont plutôt perdu qqs journées de vacances ces dernières années, et dans certains départements ils rentrent de plus en plus tôt, même fin août.
    Bien à vous, M
    Rédigé par: lebouru | 12 déc. 05 22:56:07
    si j’ai bien compris le marche est sain les robiens c’est une super affaire…pourtant on les avait prevenu!
    Rédigé par: JefD | 13 déc. 05 10:47:54
    Je ne suis pas si sûr que Capital… L’immobilier va certainement se stabiliser, mais de là à descendre !
    Capital fait quand même l’amalgame entre marché locatif et marché à l’achat… L’avenir nous le dira, mais la baisse, je n’y crois pas.
    Rédigé par: Marie Poenix | 13 déc. 05 13:16:26
    Jef, mais Capital ne fait que rendre compte de la situation sur le terrain !
    Et en bon professionnels de la finance, ils vous expliquent que si les loyers baissent (et donc la rentabilité locative), les prix du m² vont suivre.
    Si votre dépense mensuelle “crédit + les charges+ les impôts” est supérieure au “loyer encaissé”, vous vous retirez de ce marché, jusqu’au ce que l’investiisement redevienne à nouveau rentable, grâce à la …baisse des prix.
    La baisse des loyers entraîne à terme méchaniquement la baisse des prix de la pierre.
    Rédigé par: Bacho | 12 janv. 06 11:39:32
    C’est surtout un ré-ajustement des loyers (et effectivement des prix par la suite)de certaines Robien dont les loyers sont largement hors marché. Ces loyers ont été mis en place pour justifier des rentabilités faibles, a cause de prix prohibitifs affichés par certains réseaux de défiscalisation ultra organisés(prenant jusqu’à 18% d’honraires !).
    Ce qui n’empeche que ceux qui réalisent des investissement Robien dans des apparts à des prix justifiés (ça existe mais il est clair que ce n’est pas la majorité des cas)et à des loyers de marché feront quand même des opération interessantes sur le long terme.
    Encore faut il prendre le temps de bien se renseigner.

  5. dichan 24 juin 2006 à 20:34

    sur Poitiers je confirme la baisse des loyers : initialement mon T3 de 60 m² devait se louer 552

  6. upatou 4 septembre 2006 à 14:51

    POURQUOI SE DONNE-T-ON DES BATONS POUR SE FAIRE BATTRE ??
    J’aime beaucoup revenir feuilleter les anciennes pages du blog-immo, et je suis resté pensif devant ce qu’historiquement, certains (mais pas tous) ont écrit entre fin 2005 et juin 2006.
    Comme ça, les prix vont s’effondrer, tant à la loc’ qu’à la vente (cf Marini)… Bientôt vont errer des cohortes de particuliers bailleurs, pris à la gorge par l’effet de ciseau entre le rendement locatif de leur acquisition et leurs engagements financiers… A cela viendra s’ajouter la guerre en Iran pour l’atome (mais surtout pour le pétrole), le blocage du détroit d’ormuz les hausses du baril de pétrole à 100 ou 200 usd, l’inflation importée et le relèvement brusque des taux d’intérêts, la progression des rendements obligataires accompagnant le clash boursier subséquent…
    Oui oui, tout cela est possible, mais pas pour tout le monde, et pas à n’importe quelle intensité.
    Je me permets de rappeler à la cantonnade qu’en attendant la fin du monde, il n’est de bonne opération immobilière, qu’une opération E-QUI-LI-BREE, où se retrouve à parité l’intérêt de l’offreur et le besoin du demandeur.
    Partant de cette assertion, à quoi bon chercher à louer à 19,89

  7. Moncelle 24 janvier 2007 à 14:46

    Bonjour,
    Je vous envoie cet email pour demander et renseignement un appartement louer sur Paris, j’ai cherché partout l’appartement sur Paris, je trouve c’est cher et pas raisonnable le prix comme ça ! Je souhaite cherche un appartement trois pièces avec deux personnes chercher un bon quartier car, nous sommes Sourds (Langue des Signes) Merci d’avance… Donc j’ai un dossier de la Mairie de Paris, depuis plus 17 ans mais jamais retenu depuis longtemps… Je suis patient !!! Mais :(

  8. Marie 24 janvier 2007 à 15:57

    Courage Moncelle.
    Tiens, les AI qui nous lisent, au boulot !
    On devrait confier votre affaire à une association, car c’est honteux !
    Vous savez, Paris en ce moment, même les aisés ont du mal à trouver. L’immobilier a perdu la tête.
    Je le dis ici : le social s’adresse en premier lieu aux handicapés et aux plus démunis. C’est vrai que nos impôts, qui ne sont pas symboliques, pourraient, DEVRAIENT, en premier lieu servir les gens malades, les handicapés et les SDF.