Le Blog Finance

Mauritanie : nouvel espoir pétrolier

Mauritania_train_1“La Mauritanie va se lancer l’année prochaine dans l’ère du pétrole”, a déclaré en début de semaine à Dakar le ministre mauritanien de l’Energie Mouhamed Ould Sidy Mouhamed.

Cet état des choses peut représenter un nouvel espoir pour l’un des pays les plus pauvres au monde, les bénéfices d’un tel or noir devant néanmoins être partagés entre tous … ce qui n’est pas toujours le cas parmi les nouveaux pays producteurs de pétrole, cette source énorme de devises devenant pour certains presque une malédiction, compte-tenu des sommes mises en jeu et intêrets associés.

I – Potentiel pétrolier de la Mauritanie

S’exprimant lors de la cérémonie d’ouverture du 4e sommet africain de l’énergie, le ministre a précisé que le premier gisement de pétrole découvert en 2001 à Chingeti par la compagnie australienne Woodside sera exploité en 2006, expliquant qu’il s’agissait d’une réserve estimée à 135-150 millions de barils, soit 75. 000 barils/jour pour une durée de 8 à 9 ans.

Des experts londoniens estiment par ailleurs que les deux importants gisements pourraient faire de la Mauritanie le sixième producteur africain d’or noir.
Les ministres de l’Energie du Sénégal, de la Mauritanie, de l’Algérie, du Cameroun, et du Congo prenaient part à ce sommet organisé en partenariat avec l’Ecole nationale supérieure du pétrole et la participation de l’Institut français du pétrole.

Woodside est la société dirigeant le Consortium chargé d’exploiter les ressources.


II – Les découvertes déjà réalisées

Des gisements ont été découverts à Walata (en 2004), Tebet (en 2004) et Oudsay (en 2003), permettant – selon le Ministre – d’affirmer que la production de pétrole donnera une nouvelle impulsion au développement économique mais également au développement social de son pays.
Relevant que d’autres puits vont être forés dans un proche avenir, il a également indiqué que le gouvernement mauritanien “offre des contrats d’exploitation très avantageux” aux compagnies pétrolière : il ne pouvait cependant pas dire mieux en vue d’inviter ces dernières à investir dans le pays.
Les rares ONG environnementalistes mauritaniennes craignent cependant qu’une réglementation laxiste permette l’utilisation de pétroliers à simple coque augmentant ainsi les risques de marée noire. Woodside a commandé des études d’impact sociale et environnementale, mais les résultats n’ont pas été publiés.

Néanmoins, et il faut le souligner car fait trop rare , le ministre a également rajouté “qu’avec ou sans pétrole, si nous ne changeons pas notre méthode de gestion, tout le pétrole sera dans l’eau”, plaidant ainsi pour une meilleure gestion des ressources en vue d’en faire également bénéficier le peuple.

Il a en outre précisé que la Mauritanie traverse une période de pré-évaluation de son potentiel en matière de gaz.

III – Apercu synthétique de la Mauritanie

La Mauritanie est aussi un pays extrêmement pauvre. Il fait partie des 18 pays les plus pauvres de la planète, dont l’un des 14 pays africains, ayant bénéficié de l’annulation de leur dette le 11 juin 2005 par le G8.
Plus de la moitié de la superficie est constituée de désert. Sa population est estimée à 2,8 millions d

Partager cet article

Article de

41 commentaires

  1. HH 13 novembre 2005 à 20:23

    Les informations ci-dessous sont incorrectes (sites de Walata, Tebet et Oudsay). Certainement une erreur du journaliste qui a interviewe le ministre du petrole. Priere vous referer au site http://www.hdr.com.au pour actualiser vos donnes sur l’offshore mauritanien. Hh
    ===
    Des gisements ont été découverts à Walata (en 2004), Tebet (en 2004) et Oudsay (en 2003), permettant – selon le Ministre – d’affirmer que la production de pétrole donnera une nouvelle impulsion au développement économique mais également au développement social de son pays.

  2. elisabeth 13 novembre 2005 à 22:16

    Merci bcp !
    je note que seuls les propos du ministre rapportés par le journaliste sont incorrectes …
    je consulte le site pour les mises à jour
    bien cordialement

  3. elisabeth 13 novembre 2005 à 22:37

    Les secteurs on-shore et off-shore mauritaniens ont été partagés en différents blocs. Le gouvernement a signé des contrats avec des opérateurs pour la prospection de certains blocs.
    En offshore il existe 19 blocs : 7 blocs en ultra-profond, 8 blocs off-shore profonds et 4 blocs côtiers.
    A ce jour, les 8 blocs off-shore profonds et 2 blocs côtiers ont été attribués.
    Les blocs ultra-profonds devront être explorés par des entreprises pétrolières expérimentées et très qualifiées, tant la technicité de ces zones est grande.
    En on-shore il existe 32 blocs, et 6 seulement ont été attribués dans le bassin de Taoudéni.
    5 découvertes ont été faites à ce jour dans les blocs off-shore. WOODSIDE en a fait 4 (dans les sites de Chinguetti, Tiof, Banda et Tevet), DANA PLC en a fait une dans le bloc 7. Les découvertes de DANA PLC et celles du site de Banda sont à dominante gazeuse.
    SOURCE : Ambassade de France en Mauritanie

  4. elisabeth 13 novembre 2005 à 22:50

    Field Developments :
    - Chinguetti Oil Field
    - Tiof Field
    - Tevet Field
    - Banda Discovery
    - Pelican Discovery
    source :
    http://www.hdr.com.au/projects_mauritania.asp
    merci

  5. Hervé-Marie CARIOU 29 décembre 2005 à 16:15

    Bonjour,
    ayant mené une revue du secteur de l’énergie en Mauritanie en octobre et novembre 2005, j’ai noté quelques différences entre vos informations et les miennes, récoltées auprès des services concernés et des sociétés d’exploitation implantées à Nouakchott.
    Ainsi, pour le bassin de Taoudeni, les premiers contrats de partage de production n

  6. elisabeth 29 décembre 2005 à 16:46

    je re-consulte mes sources et leur eventuelle mise à jour et vous tiens au courant

  7. elisabeth 30 décembre 2005 à 01:57

    mes sources – mission eco de l’ambassade de france en Mauritanie – sont de fin fevrier 2005 , elles font bien etat de 32 blocs onshore
    J’essaierai d’avoir plus d’infos en anglais tres certainement sur le site d’alexander gaz and oil
    Par contre le site du gvt americain http://www.eia.doe.gov …. n’a pas encore fait de fiche sur le pays ; ca ne devrait pas tarder .
    Sur alexander gaz and oil
    http://www.gasandoil.com/goc/company/cna55192.htm
    Mauritania to begin producing oil in February
    30-11-05 The tiny West African nation of Mauritania will produce its first crude oil by the end of February when the Chinguetti offshore field comes on-stream, the country’s energy minister said. During an African energy conference in the US capital, Energy and Oil Minister Mohamed Ali Ould Sidi Mohamed said Chinguetti would produce about 75,000 bpd in 2006.
    “In 2006, crude oil production will give new life to the economy of the country and lead to its diversification,” he said.

  8. Hervé-Marie Cariou 30 décembre 2005 à 10:16

    Effectivement la Mission économique de l’Ambassade de France a publié un rapport sur les hydrocarbures en Mauritanie (titre : Analyse des risques pour l’exploitation pétrolière notamment off shore en Mauritanie, avril 2005 ; consultable sur le site : http://www.planetexport.fr/librairie/prodouvrage.asp?SKU=001B0503379A&iPageNum=1&selection=0&CrossSell=0&xtor=21). Disposez-vous de ce rapport très intéressant ?
    Sinon, pour les 8 blocs off shore, le site de Hardman Ressources permet très claierment de les localiser et de voir pour chacun les consortium qui les exploite à ce jour, avec la participation de chaque société : http://www.hdr.com.au/projects_mauritania.asp
    Avez-vous par ailleurs réussi à vous procurer une carte énergétique de la Mauritanie ? Elle me semble introuvable…
    Hervé-Marie

  9. elisabeth 30 décembre 2005 à 11:01

    Bonjour, j’ai bien le document dt vous parlez
    “rapport sur les hydrocarbures en Mauritanie” de la Mission économique de l’Ambassade de France a publié et autres associés
    pour info les rapports des mission eco des ambassades de france ds les differents pays sont d’excellents sources
    l’adresse est la suivante, normalisée, quelque soit le pays
    il ne suffit que de changer le nom du pays ds l’url et aller ensuite suite information sectorielle
    une mine d’info mondiale , si on a le temps de scruter et de lire
    http://www.missioneco.org/mauritanie/Sectdetail.asp?Sect=52

  10. elisabeth 30 décembre 2005 à 11:04

    pour “Avez-vous par ailleurs réussi à vous procurer une carte énergétique de la Mauritanie ? Elle me semble introuvable…

    je vais chercher … une petite idee : l’universite du texas qui s’est connectee sur mon site http://www.mondedebrut.com a des cartes notamment du soudan et irak edifiantes
    le soudan vu par les USA impressionnant !!

  11. elisabeth 30 décembre 2005 à 11:07

    pour info Lettre de veille internationale
    MAURITANIE ·Gaz de France s’implante dans l’Off-shore mauritanien
    ·Signature de deux contrats de partage de production pétrolière avec la société allemande Wintershall
    sur Gaz de France , j’essaie d’en reparler au plus tot !

  12. elisabeth 30 décembre 2005 à 11:46
  13. elisabeth 30 décembre 2005 à 12:08

    et voila !!! sur site de woodside
    nouvelles fraiches du 23/12/2005 !! + carte !!!
    http://www.woodside.com.au/Investors/News+2005/December/20051223+Mauritania+Offshore+Drilling+Update.htm

  14. elisabeth 30 décembre 2005 à 12:12

    l’url etant trop longue , simplement cliquer sur mon nom .

  15. Hervé-Marie CARIOU 30 décembre 2005 à 18:26

    Merci beaucoup pour toutes ces informations !
    A bientôt et tous mes voeux pour cette nouvuelle Année !

  16. elisabeth 31 décembre 2005 à 14:31

    merci à vous et tous mes voeux, pour vous et votre famille, ainsi qu’à tous nos lecteurs .

  17. Elisabeth 18 janvier 2006 à 10:40

    DAKAR, 17 janvier
    L’ancien ministre mauritanien de l’Energie et du Pétrole, Zeidane Ould Hmeida, en fonction jusqu’au coup d’Etat du 3 août 2005, a été arrêté lundi après-midi, selon des sources judiciaires provenant de Nouakchott.
    L’arrestation de l’ancien ministre du Pétrole est liée à la signature d’un avenant relatif à un contrat liant l’Etat mauritanien à la société pétrolière australienne Woodside pour l’exploitation du pétrole off-shore du puits Chinguitt dont le démarrage est prévu dans les semaines à venir, selon des sources concordantes.

  18. Elisabeth / Demarrage ! 2 février 2006 à 18:14

    Mauritanie: la production du pétrole démarrera le 17 février
    NOUKTCHOTT, 2 fév 2006 (AFP)
    La production de pétrole mauritanien, extrait du champ “Chinguetti” au large de Nouakchott par la société australienne Woodside, doit débuter le 17 février prochain, a annoncé jeudi à l’AFP le directeur de la Société mauritanienne des hydrocarbures (SMH), Aboubekrine Ould Merouani.
    M. Merouani a précisé qu’à partir de cette date, seront accumulés les stocks nécessaires à la commercialisation du pétrole, dont les premiers barils seront exportés dès la mi-mars.
    En 2006, la Mauritanie devrait exporter 18,4 millions de barils de son pétrole, pour une production quotidienne de 75.000 barils, selon des sources officielles qui estiment les recettes attendues par le gouvernement pour la même année à 200 millions de dollars.
    La Mauritanie a décidé mercredi de confier à la compagnie pétrolière suisse Vitol la commercialisation de son pétrole brut et le “pooling” (enlèvement et livraison) aux sociétés australienne Hardman et britanniques Premier Oil et British Gas.
    De sources officielles, on indique que le programme de production du bloc offshore de “Chinguetti”, situé au large de Nouakchott se poursuivra en dépit du contentieux opposant le gouvernement à Woodside à propos d’avenants au contrat de partage de la production liant les deux parties.
    Le signataire de ces avenants, l’ancien ministre du pétrole Zeidane Ould Hmeida est en prison depuis mi-janvier. Il est inculpé de “crime économique” pour avoir signé ces avenants qui spolieraient l’Etat de tous ses droits, selon des sources gouvernementales.
    2006 AFP

  19. Elisabeth / Demarrage ! 2 février 2006 à 18:16

    Mauritanie: la production du pétrole démarrera le 17 février
    NOUKTCHOTT, 2 fév 2006 (AFP)
    La production de pétrole mauritanien, extrait du champ “Chinguetti” au large de Nouakchott par la société australienne Woodside, doit débuter le 17 février prochain, a annoncé jeudi à l’AFP le directeur de la Société mauritanienne des hydrocarbures (SMH), Aboubekrine Ould Merouani.
    M. Merouani a précisé qu’à partir de cette date, seront accumulés les stocks nécessaires à la commercialisation du pétrole, dont les premiers barils seront exportés dès la mi-mars.
    En 2006, la Mauritanie devrait exporter 18,4 millions de barils de son pétrole, pour une production quotidienne de 75.000 barils, selon des sources officielles qui estiment les recettes attendues par le gouvernement pour la même année à 200 millions de dollars.
    La Mauritanie a décidé mercredi de confier à la compagnie pétrolière suisse Vitol la commercialisation de son pétrole brut et le “pooling” (enlèvement et livraison) aux sociétés australienne Hardman et britanniques Premier Oil et British Gas.
    De sources officielles, on indique que le programme de production du bloc offshore de “Chinguetti”, situé au large de Nouakchott se poursuivra en dépit du contentieux opposant le gouvernement à Woodside à propos d’avenants au contrat de partage de la production liant les deux parties.
    Le signataire de ces avenants, l’ancien ministre du pétrole Zeidane Ould Hmeida est en prison depuis mi-janvier. Il est inculpé de “crime économique” pour avoir signé ces avenants qui spolieraient l’Etat de tous ses droits, selon des sources gouvernementales.
    2006 AFP

  20. Elisabeth 18 février 2006 à 18:49

    DAKAR, 17 février
    XINHUANET : Agence de Presse Chinoise)
    La production du premier baril de brut mauritanien, initialement prévue ce vendredi 17 février, est reportée à la fin du mois ou au début du mois de mars, a-t-on appris vendredi d’une source diplomatique à Nouakchott jointe par téléphone.
    Selon le ministère mauritanien des Mines et de l’Industrie, citée par cette source, le report de la date à laquelle doit jaillir le premier baril de pétrole mauritanien est dû à des ” problèmes techniques”.
    Le premier gisement de pétrole découvert en 2001 à Chingeti ( ouest) doit être exploité commercialement cette année, en coopération avec la société australienne Woodside. C’est une réserve estimée à 135-150 millions de barils, soit 75.000 barils/ jour pour une durée de 8 à 9 ans, selon les autorités mauritaniennes.
    En vertu d’une décision gouvernementale prise mercredi dernier, un Fonds national des recettes des hydrocarbures sera mis en place prochainement et “réservé à l’ensemble des recettes pétrolières de l’Etat conformément aux règles de bonne gouvernance qui imposent la transparence dans la gestion des ressources nationales”.

  21. BELAIDI 5 mars 2006 à 12:08

    Bonjour;
    Etant donné que je prépare un travail de recherche sur le partenariat de SONATRACH “compagnie pétrolière algérienne ” dans l’industrie pétrolière et récemment une nouvelle loi sur les hydrocarbures a été adopté en Algérie .
    J’aimerai savoir quelle est l’impact de cette nouvelle loi sur l’économie algérienne .

  22. Elisabeth 5 mars 2006 à 13:37

    Ouh vaste sujet tres interessant, je pense faire un topo dessus , aujourd’hui ou le weekend prochain , en attendant je vous transmets ce lien
    http://www.algeria-watch.org/fr/article/analyse/malti_strategie_petroliere.htm
    C’est un sujet aux immnenses impacts
    Donc je creuse
    En attendant aussi, voyez comment l’Algérie et la Russie marchandent vente d’armes / remise de dettes … et prises de participations ds futures sociétés algériennes à privatiser dans
    Russie et Algérie mettent les gaz ensemble
    http://www.leblogfinance.com/2006/02/russie_et_algri.html

  23. Elisa 5 mars 2006 à 15:06

    Ploubs , c’est mieux comme ca !!!
    http://www.elwatan.com/2006-02-27/2006-02-27-37239

  24. DIAGANA 15 mars 2006 à 14:46

    Bonjour
    L’arrestation de l’ancien ministre mauritanien du petrole fait suite a la signature (apparement irreguliere) de quatre (et non un) avenants au contrat initial de partage de production. Le probleme peut etre porte devant le tribunal arbitral de Paris.
    Par ailleurs, je n’ai pa reussi a telecharger la carte energetique dont vous avez envoye le lien, est-ce possible de me l’envoyer par mel?
    Bien a vous

  25. Elisabeth 31 mars 2006 à 17:29

    La Mauritanie refuse de devenir un Etat rentier (président Vall) 2006-03-30 17:31:50
    DAKAR, 29 mars (XINHUA) — Toutes les dispositions ont été prises par les autorités de Nouakchott pour éviter que l’Etat mauritanien devienne un Etat rentier, a déclaré le Président Ely Mohamed Ould Vall, dans une interview publiée mercredi par le quotidien sénégalais “Walfadjri”.
    Abordant la question du pétrole dont son pays est désormais producteur, le président Vall a promis que le pétrole sera géré dans la transparence la plus absolue et que chaque mauritanien ( sera informé) de chaque dollar qui est rentré dans le pays, des montants générés par le pétrole pour être budgétisés et de la manière dont ils ont été dépensés.
    Les Mauritaniens seront aussi informés sur “les sommes d’argent mises en réserve pour les générations futures parce qu’une quote part dévolue à ces générations sera prévue dans le cadre de la gestion du pétrole”. Le chef de l’Etat mauritanien a par ailleurs déclaré” qu’il faut à tout prix, éviter que le pétrole ne soit pas un élément de développement”.
    “Nous devons orienter les ressources en provenance du pétrole vers des secteurs de développement comme l’agriculture, les infrastructures, l’ensemble des investissements de développement”. Elles ne doivent pas être “une sorte de rente pour l’Etat” et que les pouvoirs publics destineraient à la paye de ses fonctionnaires, de ses armes, et de ses chars, pour ensuite “se recroqueviller tranquillement”, a renchéri le colonel Vall.
    Soulignant que le pétrole devra être géré dans une ” transparence la plus absolue” pour éviter qu’il soit monopolisé par une minorité d’affairistes, et de pouvoiristes, le chef de l’Etat mauritanien a parlé d’un certain nombre de mesures par le gouvernement pour une “bonne gestion des ressources tirées de l’or noir. Parmi ces mesures,il a évoqué la promulgation d’une loi prévoyant la répartition des retombées du pétrole en deux parts. La première part est budgétisée et destinée aux investissements et au budget de l’Etat, tandis que la seconde sera un “Fonds pour les générations futures qui sera investi dans à l’extérieur et rémunéré”.
    Parlant du contentieux opposant Nouakchott à la société australienne Woodside, à propos de l’exploitation du pétrole en Mauritanie, il a indiqué que “les discussions sont en train de se poursuivre et que les deux parties sont à la recherche d’un règlement à l’amiable”.
    Le président du CMJD est arrivé au pouvoir le 3 août dernier à la suite d’un putsch contre Maouiya Ould Sid’Ahmed Taya.
    XINHUANET.

  26. DIAGANA 4 avril 2006 à 10:42

    Le pouvoir gracie les personnes impliquées dans l’affaire des contrats conclus avec Woodside
    MAURITANIE – 31 mars 2006 – MAP
    Le Conseil Militaire pour la Justice et la Démocratie (CMJD) en Mauritanie a annoncé jeudi soir avoir accordé son amnistie à l’ensemble des personnes impliquées dans l’affaire des quatre avenants aux contrats de partage de production pétrolière avec la compagnie pétrolière australienne “Woodside”.
    Selon un communiqué du CMJD, le Conseil et le gouvernement de transition en Mauritanie ont adopté un projet de loi portant amnistie “des faits et actes se rapportant à la confection et à la signature des avenants”, objets de litige entre le gouvernement mauritanien et la compagnie “Woodside”.
    Des sources judiciaires ont indiqué que cette amnistie concerne l’ancien ministre mauritanien du Pétrole, Zeidane Ould Hmeida, poursuivi depuis trois mois pour “faux et usage de faux, corruption et confection des quatre avenants au profit de la compagnie pétrolière australienne, faisant fi de l’intérêt national”.
    Le Président du CMJD et Chef d’Etat mauritanien, le Colonel Ely Ould Mohamed Vall avait annoncé jeudi, dans un discours adressé à la nation, “l’heureux dénouement de cette crise qui a été réglée par la voie des négociations”.
    “Les parties ont décidé, en commun accord, de ne prendre en considération que les contrats initiaux auxquels des améliorations servant l’intérêt nationalont été introduites”, a souligné le Chef d’Etat mauritanien, ajoutant qu’”il s’agit là d’un retour aux termes d’un partenariat juste et équitable” avec “Woodside”.
    “Au-delà de cet important acquis qui préserve les intérêts du pays, c’est aussi la marque du rétablissement du droit mauritanien, ainsi que du respect etde la crédibilité de l’Etat et de ses institutions, conformément aux textes quirégissent l’investissement pétrolier”, a-t-il précisé.
    Aux termes de l’accord, “Woodside” versera 100 millions de dollars au gouvernement mauritanien et consacrera 200 millions de dollars pour la couverture des dangers d’exploitation du pétrole sur l’environnement.

  27. DIAGANA 4 avril 2006 à 10:44

    La compagnie Woodside versera à la Mauritanie un”bonus” de 100 millions USD
    31/03/2006 14:47:38 – NOUAKCHOTTT (AFP)
    La société pétrolière australienne Woodside, en charge de l’exploitation du pétrole mauritanien, versera à l’Etat mauritanien un “bonus” de 100 millions de dollars, a annoncé vendredi le Premier ministre mauritanien Sidi Mohamed Ould Boubacar.
    Le Premier ministre mauritanien, dont les propos ont été diffusés par l’agence de presse mauritanienne AMI (officielle), a précisé que ce montant devait être payé par la société australienne dans les quatorze jours suivant la conclusion de l’accord, signé le 25 mars.
    M. Ould Boubacar a par ailleurs indiqué que Woodside et le gouvernement mauritanien “collaboreront” pour la protection de l’environnement local en mettant en place un fonds annuel d’un million de dollars “qui sera alimenté par la société pétrolière australienne”.
    Selon lui, les deux parties sont convenu de “suspendre les avenants litigieux”.
    Le désaccord concernait quatre avenants signés par Woodside et l’ancien ministre du Pétrole, Zeidane Ould Hmeida, inculpé en janvier et incarcéré depuis pour “crimes graves” qui, selon le pouvoir, portaient “atteinte aux intérêts économiques essentiels” de la Mauritanie.
    L’accord entre la Mauritanie et Woodside a été signé le 25 mars à Dubai, grâce à une médiation des Emirats Arabes Unis, selon un communiqué du CMJD (Conseil Militaire pour la Justice et la Démocratie, la junte au pouvoir depuis août dernier).
    Selon le Premier ministre mauritanien toujours cité par l’AMI, le gouvernement de Nouakchott et Woodside ont décidé “d’ouvrir une nouvelle page dans leurs relations de partenariat”.
    Le chef de la junte mauritanienne, le colonel Ely Mohamed Ould Vall, qui a annonçé jeudi soir l’aboutissement des négociations entre les deux parties, a promis pour les relations entre l’Etat mauritanien et Woodside, l’ouverture d’une “nouvelle ère de partenariat équilibré et durable”.

  28. limame 30 mai 2006 à 20:56

    Duel impac de l’exploitation pétrolière sur l’environnement naturel socioéconomiques et humain dans un pays pauvre très endetté.
    Exemple: l’exploitation pétrolière offshore mauritanienne.
    1. résume
    2. introduction
    3. le projet Chinguetti
    4. l’environnement naturel socioéconomiques et humain
    5. les impacts prévisibles
    5.1. L’environnement naturel
    5.2. L’environnement socioéconomique et humain
    6. conclusion
    7. références bibliographiques
    La compagnie pétrolière woodside mauritania Pty Ltd et ces partenaires associés au projet de joint-venture -, WEL
    Mauritania B.V., Hardman Chinguetti Production Pty Ltd, Premier Oil Mauritania B Limited, Mauritania Holdings B.V., FP
    Mauritania B B.V., Roc Oil (Mauritania) Company, Roc Oil (Chinguetti) B.V., et le Groupe Projet Chinguetti- ont commencé la production a partir du champ Chinguetti en 30 novembre 2006, avec un débit préliminaire de 75000 barils par jour.
    Le champ Chinguetti fut découvert en 2001, dont le développement a fait l’objet d’un Contrat de Partage de Production entre le gouvernement mauritanien de l’époque et l’opérateur principale woodside qui représente le consortium précédemment cité.
    Le champ Chinguetti n’est pas le seul plusieurs autres champs ont été découverts ces derniers années:
    Le champ pétrolier de Tiof, le champ pétrolier et gazier de Banda, le champ de condensât et de gaz de pélican, le champ pétrolier de Tévét et dernièrement le champ d’hydrocarbures de Faucon qui vient d’être découvert par Dana Petroleum en décembre 2005.
    Le niveau de production actuel est de 75000 barils par jour, avec des réserves récupérables a l’ordre de a environ 120 millions de barils,
    La durée de vie total du projet doit être comprise entre 8 et 15 ans.
    La société woodside est le premier société d’exploration et de production pétrolière et gaziers australienne. Elle plus de 75 joints venture en Australie en Afrique et aux états unis.
    La firme commercialise a travers le monde: le gaz naturel liquéfié, le gaz naturel, le pétrole brut condensât et pétrole liquéfié. Elle produite 60 millions de barils d’équivalent pétrole par an.
    3. Le projet d’exploitation du champ Chinguetti:
    Les éléments de l’exploitation du champ offshore Chinguetti sont:
    3.1. Les puits de production:
    Une compagnie de forage à deux plateforme de forages (Stena Tay et West Navigator) avait entrepris les opérations pour les puits de développement de champ Chinguetti ainsi que pour évaluer les réservoirs. Ce sont en fin 6 puits de production

  29. jacques 6 septembre 2006 à 17:27

    Elisabeth bonjour,
    Pourriez-vous m’indiquer des sources/sites ayant des données mis a jour concernant les hydrocarbures en Mauritanie?
    merci d’avance

  30. Elisabeth 6 septembre 2006 à 17:31

    je regarde et vous tiens au courant
    Surtout des articles de presse.

  31. Elisabeth 8 septembre 2006 à 13:25

    Mission Eco Ambassade de France
    ———————————-
    *Production pétrolière
    La production journalière a presque tenu ses promesses début Mars puisqu

  32. mamoudou 24 novembre 2006 à 13:04

    je suis un etudiant Mauritanien a l’univ Paris 8.
    actuellement je suis entrain de commence un sujet sur le petrole en mauritanie.
    si vous pouver me donner un coup de main
    cordialement

  33. Elisabeth 24 novembre 2006 à 20:04

    Bcp d’info sur la Mauritanie , que je n’ai pas eu le temps de publier ..
    ca devrait se faire se week end
    En attendant, méditer : Aide toi , le ciel t’aidera :)

  34. Elisabeth 24 novembre 2006 à 20:05
  35. Elisabeth 24 novembre 2006 à 20:07

    A lire également
    Algérie: intérêt pour le pétrole de la Mauritanie et son accès maritime

  36. Elisabeth 24 novembre 2006 à 20:07

    merci de faire de la pub pour le blog à l’Universite ;)

  37. Ndao Abdoul Idy 13 mars 2007 à 13:29

    Bonjour,
    je suis un éleve du lycée français de Nouakchott et je cherche des infomations su l’état des lieux dans le cadre de l’exploitation du pétrole afin d’achever mon travail sur ce sujet. Merci à quiconque qui pourait m’éclairer.

  38. Ndao Abdoul Idy 13 mars 2007 à 13:29

    Bonjour,
    je suis un éleve du lycée français de Nouakchott et je cherche des infomations su l’état des lieux dans le cadre de l’exploitation du pétrole afin d’achever mon travail sur ce sujet. Merci à quiconque qui pourait m’éclairer.

  39. Elisabeth 13 mars 2007 à 14:13

    j’ai des nouvelles sur le sujet, je fais un recap au plus tot

  40. Brakna 9 novembre 2007 à 01:53

    Après des débuts en fanfare, le production mauritanienne d

  41. aly diallo 5 décembre 2007 à 10:35

    je suis un etudiant en 4eme année gestion (Economie).
    je voulais avoir des informations relatives à l’exportation du pétrole en Mauritanie.
    merci