Le Blog Finance

Le Venezuela va devenir membre permanent du Mercosur

Mercosurlogo_2
Le Venezuela va devenir en décembre 2005 membre permanent du Mercosur (Southern Common Market) afin de renforcer la coopération entre le cinquième producteur mondial de pétrole et ses voisins sud-américains, a annoncé récemment le gouvernement vénézuélien.
Le président Hugo Chavez a expliqué que l’adhésion du Venezuela renforcerait le potentiel de l’organisation fondée par l’Argentine, le Brésil, l’Uruguay et le Paraguay.

“C’est quelque chose d’historique pour nous… Nous allons travailler très dur”, a expliqué Hugo Chavez à la presse lors du sommet des dirigeants ibéro-américains organisé à Salamanque (Espagne).

Le Venezuela, comme le Pérou, la Bolivie et le Chili, a actuellement le statut de membre associé, qui l’empêche de prendre part aux accords douaniers du Mercosur. L’adhésion formelle du Venezuela aura lieu en décembre à Montevideo (Uruguay) lors du sommet annuel de l’organisation, a précisé Hugo Chavez.

Ardent critique des politiques de libre-échange soutenues dans la région par les Etats-Unis, Chavez réclame une plus grande intégration régionale et tente de rallier les dirigeants sud-américains à son projet d’Alternative Bolivarienne pour les Amériques (ALBA) dont nous reparlerons lors d’une prochaine analyse.

Partager cet article

Article de

27 commentaires

  1. elisa 29 octobre 2005 à 16:52

    A noter également :
    A Caracas, dans les rangs de l’opposition, les économistes tempèrent toutefois cet enthousiasme politique, en se montrant beaucoup plus circonspects jusqu’à la concrétisation même de cette adhésion. Emeterio Gomez y voit surtout une “annonce politique”. “Je doute que le Venezuela puisse participer à aucune organisation de commerce international”, explique-t-il, en référence au “socialisme du XXIe siècle” que prône régulièrement le président vénézuélien.”L’économie sous l’égide de Chavez est centrée sur la coopération, la solidarité et les valeurs morales supérieures de l’être humain, et non sur les trois concepts définissant le Mercosur comme n’importe quelle entreprise capitaliste : rentabilité, compétitivité et nécessité d’engranger du capital”, souligne-t-il.
    Plus radical, Alexander Guerrero, autre économiste d’opposition, affirme que le Venezuela n’obtiendra pas son adhésion, étant déjà membre de la Communauté andine des nations (CAN), bloc commercial regroupant Colombie, Pérou, Bolivie et Equateur. “Ceux qui appartiennent à un autre accord d’intégration ne peuvent entrer dans le Mercosur. (…) Soit tous les membres de la CAN entrent, soit aucun”, assène-t-il, en soulignant en outre qu’une telle adhésion se fonde sur des rapprochements économiques et “n’est pas une affaire qui se décrète par les gouvernements de manière unilatérale”.
    A l’échelle internationale, un premier bémol a été mis par le président espagnol du Parlement européen, Josep Borrell, selon qui l’entrée du Venezuela pourrait “compliquer” les négociations d’un accord de libre-échange entre le Mercosur et l’Union européenne. M. Borrell a toutefois reconnu que l’arrivée du huitième producteur mondial de pétrole donnait au Mercosur “une nouvelle dimension énergétique et stratégique fondamentale”.
    Reste également à attendre la réaction du gouvernement de George W. Bush, pour lequel Hugo Chavez est devenu l’une de ses bêtes noires, ouvertement accusé par Washington d’être un “facteur de déstabilisation” en Amérique latine.

  2. Romain 29 octobre 2005 à 18:21

    Bravo Elisabeth et merci elisa pour ce commentaire, vous avez l’air assez “spécialiste”.
    Il est très intéréssant de pouvoir en apprendre autant en quelques lignes grâce à vous deux.
    La matière première pétrole restera pour les années à venir une des stats “market maker” de la finance internationale…

  3. mdbrut 29 octobre 2005 à 19:44

    merci bcp pour ces bravos !!! ca fait vraiment plaisir, vraiment !!
    pour montrer à quel rythme se joue la bataille sur les questions pétrolières entre USA et France … mais aussi Chine ( il ne faut pas l’oublier : c’est l’outsider)cf. le commentaire suivant sur la réaction de Chirac sur le sujet – en tant que gouvernement français – pas homme politique, ce n’est pas mon propos
    Je cite :
    Jacques Chirac évoque les négociations entre l’Union Européenne et le Mercosur avec le président uruguayen
    (là Bush, il va pas du tout , mais pas du tout aimer !)
    “Jacques Chirac a évoqué lundi matin (il n’a pas perdu de temps …!)les négociations commerciales en cours entre l’Union européenne et le Mercosur, lors d’un entretien à l’Elysée avec le président uruguayen Tabare Vazquez.
    L’Uruguay préside actuellement le Mercosur, qui réunit également l’Argentine, le Brésil et le Paraguay. MM. Chirac et Vazquez ont souhaité la finalisation d’un accord entre l’UE et cette organisation. Les deux hommes se sont aussi déclarés favorables à son élargissement à d’autres pays.
    Le Mercosur et l’UE tentent depuis cinq ans de créer la plus vaste zone de libre-échange du monde, regroupant 650 millions de personnes, mais les négociations achoppent sur plusieurs points, notamment sur l’agriculture.
    MM. Chirac et Vazquez ont également évoqué les opérations de maintien de la paix: l’Uruguay compte près de 800 hommes déployés en Haïti et 1.500 en République démocratique du Congo.
    En visite pour deux jours à Paris dans le cadre d’une tournée européenne, le président de l’Uruguay devait signer deux accords avec la France, pour développer la coopération bilatérale en matière d’oncologie et créer un institut Pasteur à Montevideo, qui devrait être inauguré en 2006.
    Tabare Vazquez a par ailleurs invité Jacques Chirac, à faire une halte à Montevideo lors de sa tournée en Amérique latine prévue début 2006: “nous serions ravis de l’accueillir”, a-t-il dit.

  4. elisa 12 décembre 2005 à 01:18

    C’est officiel désormais !!!
    —————————–
    vendredi 9 décembre 2005, 20h50
    Le Mercosur lance officiellement le processus d’adhésion du Venezuela
    MONTEVIDEO (AFP) – Le Mercosur, le marché commun du sud de l’Amérique latine, a entériné vendredi son élargissement stratégique avec l’intégration du Venezuela, dont le processus d’adhésion a été officiellement lancé à l’occasion de son sommet réuni à Montevideo.
    Le président vénézuélien, Hugo Chavez, a remercié ses homologues des pays membres du bloc commercial (Brésil, Argentine, Uruguay et Paraguay) d’avoir accepté d’”ouvrir les portes” à son pays.
    Le processus d’adhésion du futur membre doit durer au moins un an afin de lui permettre de s’adapter aux règles communes du bloc, dont il doit signer les traités fondateurs, notamment l’adoption d’un tarif douanier extérieur commun.
    Le Venezuela, qui ne disposera d’ici là que d’un droit de parole mais pas de vote au sein du Mercosur, doit également s’assurer de la compatibilité entre cet engagement et son appartenance à la Communauté andine des nations (CAN) avec le Pérou, la Bolivie, la Colombie et l’Equateur.
    Huitième producteur mondial de pétrole et premier exportateur d’Amérique latine, le géant des Caraïbes n’était alors que membre associé du Mercosur, où son entrée augure un bouleversement de l’équilibre, compensant le poids des géants brésilien et argentins, au risque de marginaliser les autres petits pays.
    A peine parvenu aux portes du Mercosur, le président Chavez, partisan d’une intégration du continent latino-américain affranchie de la tutelle des Etats-Unis dont ce proche de Fidel Castro est la bête noire, a appelé à “politiser” le Mercosur.
    “A présent il faut injecter une dose de planification stratégique au Mercosur”, a lancé le chef d’Etat vénézuélien, affirmant que le bloc commercial devait être un “projet des peuples”.
    L’ensemble des chefs d’Etats du Mercosur, présents lors du sommet, ont salué l’intégration du Venezuela comme une première étape de son élargissement, une “démonstration de la vitalité sur le chemin de l’intégration”, selon le président argentin Nestor Kirchner.
    “Les affaires du Mercosur sont les affaires de ses quatre membres et espérons que demain ils puissent être cinq, six, sept, ou encore plus d’associés”, a lancé le président uruguayen Tabare Vazquez à l’ouverture du sommet. “Les pays d’Amérique vont avoir une ligne de communication, depuis les Caraïbes jusqu’à la Terre de Feu”, s’est félicité son ministre des Affaires étrangères Reinaldo Gargano.
    Toutefois, son homologue paraguayen Nicanor Duarte a mis un léger bémol en prévenant que l’union douanière n’était pas un lieu pour “légitimer les positions politiques ou radicaliser les idées”.
    Le sommet du Mercosur, auquel assistaient plusieurs autres chefs d’Etat et responsables de la région ainsi que des délégations étrangères, a également abordé la création d’un réseau de gazoducs à travers le sous-continent pour assurer son autonomie.
    Les participants du bloc ont également prévu de préparer le lancement d’un fonds commun, alimenté par ses membres, pour lutter contre les inégalités et le projet d’un Parlement du Mercosur élu au suffrage direct.
    Le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva a promis que son pays, accusé de dominer le bloc commercial, proposerait un “projet d’intégration” pour ses partenaires et a salué l’idée d’un Parlement pour donner au Mercosur une légitimité en étant élu par la volonté populaire”.
    “Je suis convaincu qu’il n’y a pas de solution individuelle pour nos pays. (…) C’est pourquoi nous devons changer de cap pour changer de destin”, a-t-il affirmé.

  5. Anonymous 12 décembre 2005 à 01:21

    A retenir en priorité :
    1 – Huitième producteur mondial de pétrole et premier exportateur d’Amérique latine, le géant des Caraïbes n’était alors que membre associé du Mercosur, où son entrée augure un bouleversement de l’équilibre, compensant le poids des géants brésilien et argentins, au risque de marginaliser les autres petits pays.
    2 – Le sommet du Mercosur, auquel assistaient plusieurs autres chefs d’Etat et responsables de la région ainsi que des délégations étrangères, a également abordé la création d’un réseau de gazoducs à travers le sous-continent pour assurer son autonomie.
    Tout ca est bel et bien de la diplomatie petroliere et gaziere …. ne vous y trompez pas !

  6. brazilian steakhouse nyc 24 janvier 2019 à 21:45

    Heya i’m for the first time here. I came across this
    board and I to find It truly useful & it helped me out
    much. I am hoping to present one thing back and aid others like you helped
    me.

  7. Francis 25 janvier 2019 à 05:06

    Appreciate this post. Will try it out.

  8. Oscar 26 janvier 2019 à 01:29

    And this is an investment risk worth taking.

  9. Forest 26 janvier 2019 à 08:42

    Financial advisors business is people enterprise.

  10. brazil nuts toxic 26 janvier 2019 à 16:25

    Good info. Lucky me I ran across your site by accident (stumbleupon).
    I’ve saved it for later!

  11. brazil flag image 26 janvier 2019 à 17:56

    Hi, always i used to check weblog posts here in the early hours in the break
    of day, for the reason that i love to gain knowledge of more and more.

  12. brazil flag colors 26 janvier 2019 à 22:38

    My family members always say that I am killing my time here at net, except I know I
    am getting knowledge everyday by reading thes pleasant posts.

  13. Janine 27 janvier 2019 à 00:37

    Contemplate investments that offer rapid annuities.

  14. Estella 27 janvier 2019 à 03:14

    Monetary advisors business is folks business.

  15. Wendell 27 janvier 2019 à 18:17

    Have you ever thought about including a little bit more
    than just your articles? I mean, what you say is valuable and
    all. Nevertheless just imagine if you added some great
    pictures or video clips to give your posts more,
    “pop”! Your content is excellent but with images and video clips,
    this website could certainly be one of the best in its field.
    Very good blog!

  16. Sammie 5 février 2019 à 16:37

    Wow, this piece of writing is fastidious, my sister is analyzing such things, thus I am going to convey her.

  17. you could look here 7 février 2019 à 23:46

    I simply want to tell you that I’m newbie to weblog and definitely liked this web page. Almost certainly I’m likely to bookmark your site . You actually come with exceptional articles and reviews. Regards for sharing with us your website.

  18. Chi 8 février 2019 à 06:28

    A financial advisor is your planning accomplice.

  19. Dylan 8 février 2019 à 07:10

    Thank you in your interest in Investment Recommendation.

  20. Reginald 12 février 2019 à 01:56

    And this is an investment threat worth taking.

  21. Yvonne 15 février 2019 à 02:01

    Thank you on your interest in Funding Advice.

  22. Sammyinobe 16 février 2019 à 21:25

    Read our in-depth iPhone XS Max review
    Read our hands-on iPhone XR review
    link
    Read our hands-on Apple Watch 4 review
    iPhone XS price and release date
    iPhone XS

  23. Roland 18 février 2019 à 01:43

    A financial advisor is your planning companion.

  24. Avis 18 février 2019 à 03:28

    A monetary advisor is your planning partner.

  25. Kirby 19 février 2019 à 02:35

    And this is an investment threat value taking.

  26. Selena 19 février 2019 à 05:07

    That is true for funding recommendation as nicely.

  27. John Deere Technical Manuals 19 février 2019 à 14:10

    nice post and i see lot`s of good comments as well. great job.