Le Blog Finance

Lutter contre le risque

Ce n’est pas nouveau, mais le dernier sondage TNS Sofres pour les Echos et La Poste sur le comportement des épargnants français et européens le confirme : le risque -mais aussi la perception du risque- n’évolue presque pas. Les épargnants n’aiment pas le risque !

Les différentes enquêtes le disent : si 9 français sur 10 détiennent au moins un produit financier, le livret d’épargne et l’assurance-vie arrivent en tête devant les valeurs mobilières (sicavs ou titres détenus en direct). Et la pierre apparaît toujours comme LA valeur refuge.

Pourquoi la perception du risque ne change-t-elle pas au gré des variations de prix de l’immobilier et des titres financiers ?

Réponse facile : les épargnants sont mal informés et ils ne s’intéressent pas à l’économie. Ma réponse : depuis près de 30 ans, on dit cela. Or depuis près de 30 ans, l’information économique et financière s’est très largement répandue. Le coeur du problème à mon sens est aussi d’ordre psychique : la lutte contre le risque est avant tout une lutte contre soi-même, contre sa perception "irrationnelle" du risque.

Bon d’accord, l’éclatement de la bulle boursière n’a pas détendu l’atmosphère. Mais enfin, ce genre de phénomène n’arrive qu’une à deux fois par siècle…

Bref, je suggère du "risk coaching" : apprendre à maîtriser sa perception du risque.

J’invite les lecteurs de ce blog à partager leurs expériences (financières ou non).

De mon côté, je vais pondre quelques notes genre "Petit traité de psychologie boursière à usage courant et préventif".

Partager cet article

Article de

12 commentaires

  1. bart 12 avril 2005 à 21:35

    “Bon d’accord, l’éclatement de la bulle boursière n’a pas détendu l’atmosphère. Mais enfin, ce genre de phénomène n’arrive qu’une à deux fois par siècle…”
    —> une à deux fois par siècle sur un historique de un siècle….

  2. Edouard 12 avril 2005 à 23:34

    17, 18, 19, 20eme siècles.

  3. bart 14 avril 2005 à 00:15

    Ah, comparaison audacieuse des marchés boursiers dans les années 1600 avec les années 1900….
    2ème moitié du 19ème à la rigueur, mais avant….

  4. Edouard 14 avril 2005 à 09:24

    Si j’avais le temps et l’espace de développer…
    1636 : la folle bulle spéculative sur le tulipes hollandaises, dont l’éclatement à mis à mal l’économie hollandaise durant 3 ans… Je continue ?
    Vous savez, les principes et phénomènes boursiers ne datent pas d’hier…
    Sur le marché du riz, au Japon, un peu avant l’ère chrétienne, les opérateurs utilisaient les “chandeliers japonais”, très utilisés aujourd’hui pour des analyses graphiques…
    @+

  5. Desmond 26 janvier 2019 à 07:41

    A financial advisor is your planning partner.

  6. Reece 26 janvier 2019 à 07:49

    And that is an funding risk value taking.

  7. Angelica 27 janvier 2019 à 23:13

    Monetary advisors business is people enterprise.

  8. Markus 3 février 2019 à 01:05

    Now it is time to decide your particular investments.

  9. Kazuko 9 février 2019 à 04:35

    All varieties of investments come with certain dangers.

  10. Carmela 9 février 2019 à 04:37

    All sorts of investments include sure dangers.

  11. Walker 11 février 2019 à 01:28

    Now it is time to pick your particular investments.

  12. Milla 17 février 2019 à 02:39

    Buyers do pay direct and oblique costs.