Le Blog Finance

Les grandes compagnies sont trop riches

Après plusieurs années d

Partager cet article

Article de

10 commentaires

  1. Christophe 12 avril 2005 à 07:38

    A quelles sociétés pensez-vous ? Avez vous des exemples concrets en Europe ? Quand je vois les chiffres qu’à exposé DaimlerChrysler lors de leur AG du début du mois, ils ne semblent pas faire partie du lot!

  2. Edouard 12 avril 2005 à 14:06

    Prenez le CAC 40 d’Accor à Vivendi Universal. Tous les groupes, à l’exception peut-être de Cap Gemini (et encore) disposent d’une large marge de manoeuvre financière pour se lancer dans des opéraitons d’acquisitions. Et même ceux qui sont encore endettés (ou lourdement endettés) comme Suez, Véolia, France Télécom ou Vivendi génèrent suffisamment de cash pour refaire de la croissance externe.
    Dans le cas de Suez, ce serait plutôt de monter au capital de sa filiale Electrabel.
    En Europe, la situation est assez proche.
    Mais il est vrai que l’industrie automobile connait des difficultés (Daimler, Fiat surtout) – à l’exception notable de Renault et Peugeot.

  3. Cameron Blanton 9 octobre 2005 à 16:03

    Nice job. I’m planning to come back here in the future. Small brain blog: http://www.snowhill.org/weblog/Jason/000940.html , 1 small clove garlic

  4. Logan 25 janvier 2019 à 17:35

    Way cool! Some very valid points! I appreciate you penning
    this article and the rest of the site is really good.

  5. Barbra 26 janvier 2019 à 07:37

    Contemplate investments that supply immediate annuities.

  6. Constance 26 janvier 2019 à 11:04

    Financial advisors business is people business.

  7. Michael 26 janvier 2019 à 16:00

    All sorts of investments come with certain dangers.

  8. Grazyna 10 février 2019 à 15:31

    Traders do pay direct and indirect costs.

  9. Floy 12 février 2019 à 03:36

    Buyers do pay direct and oblique prices.

  10. Augustina 17 février 2019 à 02:57

    And that is an funding risk worth taking.