Le Blog Finance

L’exception française du contrôle fiscal

JavertCela va bientôt faire vingt ans que Gianni habite parmi vous dans votre beau pays! Et ça fera bientôt vingt ans que je suis chaque année surpris de la sclérose provoquée dans mon entourage par l’ombre du contrôle fiscal! Je ne vous parle pas du petit contrôle, bien que souvent mesquin et futile, des personnes privées. Je vous parle des contrôles que subissent chaque année un nombre impressionant d’entreprises françaises. Ce qui se passe à l’intérieur desdites sociétés lors de ces descentes des brigades financières est ahurissant. Primo, ils ne viennent pas pour vous féliciter d’avoir contribué à l’augmentation du PNB. Secondo, toute la comptabilité de la boutique est mise sens dessus – sens dessous pendant des mois. Tertio, les inspecteurs comprennent et constatent ce qu’ils aiment bien constater et vous collent un redressement carrabiné. Les seuls dilétantes comparables sont à mes yeux les consultants de grands cabinets: ils débarquent sans que vous les ayez appellés, ils ne comprennent rien à votre métier et leurs conclusions ne vous ammènent nulle part. Résultat des courses: vous ne pensez plus qu’à ça et n’en dormez plus. Puis vous négligez vos clients et partenaires, car ces intrus vous monopolisent. Et finalement, le redressement arrive.  Là, vous finissez par vous dire d’être un imbécile d’avoir été honnète. Vous payez en grinçant des dents et vous vous remettez à travailler….pour les revoir débarquer trois ans plus tard (c’est la durée moyenne en France entre deux contrôles) et venir vous accabler de nouveau avec leur jugement fait d’avance! Mama Mia, ces PDG français sont des moutons qui se laissent tondre et retondre! Gianni vous conseille de ne pas vous laisser faire. Sinon, ne devenez pas Patron en France, car rien que l’idée de vouloir entreprendre vous met déjà dans le collimateur de cette inquisition des temps modernes. Allez, je vous donne un tuyau pour vous en sortir: déménagez votre entreprise à Jersey ou à la Goute d’Or. Dans le premier, ils n’ont pas le droit et dans le second trop la trouille pour y aller.

Partager cet article

Article de

9 commentaires

  1. brazilian steakhouse nj 26 janvier 2019 à 07:32

    Hi to all, how is everything, I think every one is getting more
    from this web site, and your views are pleasant in support of new
    people.

  2. Sara 26 janvier 2019 à 21:30

    At this time I am ready to do my breakfast, after having my breakfast coming again to
    read additional news.

  3. brazilian steakhouse sf 27 janvier 2019 à 06:01

    At this time I am going away to do my breakfast, when having my breakfast coming over again to read further news.

  4. Rosemary 27 janvier 2019 à 08:35

    And that is an funding threat worth taking.

  5. Alberto 5 février 2019 à 17:59

    Now it’s time to choose your particular investments.

  6. Beryl 12 février 2019 à 01:25

    Buyers do pay direct and indirect costs.

  7. Bonny 12 février 2019 à 03:18

    This is true for investment recommendation as nicely.

  8. Trudy 18 février 2019 à 01:22

    Now it is time to pick your specific investments.