Le Blog Finance

Le temps de demain et d’aujourd’hui !

Bourse_londres La bourse et les marchés nous réservent chaque jour leur quota de surprises. Ainsi, un nombre considérables d’analystes essayent de comprendre de mieux en mieux les phénomènes. Il est toutefois étonnnant que ce qui prédomine est toujours la règle du suivi de la tendance. Je m’explique. Votre conseiller en gestion de portefeuille vous propose généralement d’acheter telle ou telle valeur, car elle a réalisée de bonnes performances durant une certaine periode passée. C’est comme si Monsieur Météo de la télé ou de la radio vous disait : "aujourd’hui il a fait beau, donc demain il fera beau !". Vous le traiteriez illico de guignol et ne croiriez pas. Juste ? Eh bien, votre chargé de clientèle, vous le croyez, malgré qu’il vous dise la même chose ! Un bel exemple de ces dernierès semaines est la ruée vers les obligations dites "high yield". Ces coupons ne sont autres que des "junk bonds" surévaluées pour le moment, car quelques mois auparavant on pouvait acheter du BB et les voir up-rated en BBB ou même BBA. De ce fait, on voit sur le marché des valeurs à 104 pour un taux de 14%, mais qui donnera moins de 100 car elle est déjà trop aspirée par la mouvance "high yield" du moment ! Vu que beaucoup de monde pense que le temps de demain sera le même que nous avons eu hier, ça marche. Et ça marche tellement bien, que certaines grandes multinationnales n’hésitent pas à en éditer afin de pouvoir honorer des dividendes ou des obligations passées. Gianni vous dit prudence et vous conseille de préférrer du bon AAA avec un coupon de 3,75% que vous aurez au moins le plaisir de voir en fin d’année !

Partager cet article

Article de

2 commentaires

  1. talavera 28 janvier 2005 à 12:42

    Je ne conteste par fondamentalement votre analyse, mais je ne connais tout simplement pas un conseiller clientèle d’une quelquonque banque, capable de parler d’obligations high yield ou investment grade a ses clients, sans parler d’échelles de notation des agences de rating.
    Ils ne sont bons qu’a vendre des sicav ou FCP, des fonds dit maisons et rien d’autre !

  2. Gianni 28 janvier 2005 à 22:57

    Eh oui, chère Laeticia inconnue, la pluspart des conseillers ne savant pas faire grand chose d’autre que de bien s’habiller et de blablatter sur les produits maison. C’est pourtant tellement simple et passionnant de fureter un peu au delà des murs de la maison. Je vous recommande toutefois de ne pas être trop dur avec ce belatre en costume Dior dernier cri, mais de lui donner vos instructions avec plus de fermeté. Recommandez lui de lire mon blog, ça peut aider.
    Bonne soirée,
    Gianni